728 x 90

Iran - Inondations meurtrières:

Affrontements armés entre sinistrés et gardiens de la révolution

Le 2 avril 2019, Aboud Rabi’i, un villageois du district de Dasht-e Azadegan dans le Khouzistan (sud-ouest de l’Iran) a été tué lors des affrontements entre la population sinistrée et les gardiens de la révolution.
Le 2 avril 2019, Aboud Rabi’i, un villageois du district de Dasht-e Azadegan dans le Khouzistan (sud-ouest de l’Iran) a été tué lors des affrontements entre la population sinistrée et les gardiens de la révolution.

Un affrontement armé a opposé mercredi les sinistrés des inondations des jours précédents aux gardiens de la révolution islamique à Susanguerd, une ville du district de Dasht-e Azadegan, dans la province du Khouzistan, dans le sud-ouest de l’Iran.

À l’origine de ces affrontements, les gardiens de la révolution ont tenté d’enlever les barrages artificiels constitués par la population pour empêcher leurs terrains d’être envahis par les inondations, pour que les eaux de crue ne s’orientent pas vers puits pétroliers qui se trouvent dans la région et dont le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) en est le propriétaire.

Le CGRI a d’abord essayé de persuader la population d’admettre que leurs terrains soient envahis par les eaux de crue, moyennant une indemnisation qui leur sera payée plus tard. La population a rejeté l’offre, argumentant les nombreuses promesses du pouvoir en place dans le passé, qui n’ont jamais été tenues.

C’est quand les gardiens de la révolution sont passé à la force pour percer le barrage que les affrontements ont commencé. Débordés par la situation, le CGRI a demandé des renforts de la police qui lui ont été envoyés depuis Ahvaz, la capitale de la province.

Les autorités locales ne se sont pas prononcées sur ces affrontements jusqu’à présent.

Au moins une personne a été tuée par les gardiens de la révolution. Selon les sources locales, il s’agit d’un homme identifié par le nom d’Aboud Rabi’i, originaire du village Joleyzi qui se trouve juste derrière ledit barrage. Plusieurs autres personnes ont également été touchées par balle, mais aucun chiffre exact des victimes n’a pas encore été fourni par les sources.

Recommandés

Derniers infos et articles