728 x 90

Pour avoir brûlé les portraits des dirigeants du régime :

8 à 18 années de réclusion en exil pour six militants des Moudjahidine du peuple

Huit à dix-huit années de réclusion pour avoir brûlké les portraits des dirigeants du régime
Huit à dix-huit années de réclusion pour avoir brûlké les portraits des dirigeants du régime

 

Six militants de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI ou en persan, MeK) ont été condamnés à 8 à 18 années de réclusion en exil, pour des slogans muraux, des insultes proférés contre les dirigeants du pouvoir et avoir brûlé les affiches publicitaires comportant les portraits de ces derniers, a indiqué un mollah, Gholamreza Mazare’i, le procureur de la province de Kohkiluyeh et Buyer Ahmad, au sud-ouest de l’Iran, cité par l’Agence de presse Isna.

" Après avoir commis ces délits, les opposants du régime filmaient leur acte de sabotage et envoyaient leurs vidéos à leurs dirigeants ", ajoute Mazare’i.

" Leur arrestation est un don du Seigneur et du 12e Imam des chiites qui est absent ", a encore affirmé le procureur de la province.

Un communiqué de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) précise que les faits soulevés remontaient au mois de juin et juillet derniers. De nombreuses autres arrestations du même type ont eu lieu et la Résistance iranienne a fourni tous les détails aux organisations internationales de défense des droits de l’Homme.

Par ces peines improportionnelles, le régime clérical tente en vain de mater la poussée de l’opposition et de la gronde, notamment dans les deux villes de Gachsaran et Yasuj, dans la province de Kohkiluyeh et Buyer Ahmad, dit le communiqué de l'OMPI qui lance un appel aux organismes internationaux pour intervenir contre les arrestations arbitraires et les tribunaux qui prononcent des peines aberrantes, et d’agir en faveur de la libération des prisonniers politiques en Iran.

Recommandés

Deniers infos et articles