728 x 90

Campagne des réseaux de résistance en Iran :

Appel à un changement de régime

Des portraits de Massoud Radjavi dans les rues de Téhéran. Ce qui ne ressemble qu’à une campagne d’affichage, est une véritable opération au risque de la mort en Iran.
Des portraits de Massoud Radjavi dans les rues de Téhéran. Ce qui ne ressemble qu’à une campagne d’affichage, est une véritable opération au risque de la mort en Iran.

Les réseaux de résistance des Moudjahidine du peuple à l’intérieur de l’Iran ont profité d’un mois de deuil chiite pour lancer une campagne en faveur d’un changement de régime en Iran.

Selon les lois de la théocratie en place, toute personne appartenant au mouvement des Moudjahidine du peuple, ainsi que tout appel à un renversement du régime, sont passibles de la peine de mort. Les campagnes de ce mouvement dans les rues de l’Iran constituent donc une véritable opération avec risque de mort en cas d’arrestation.

Les membres d'une unité de résistance à Téhéran ont affiché des portraits de Massoud Radjavi, le dirigeant des Moudjahidine du peuple dans les rues d’un quartier de la capitale, avec ce mot d’ordre :  "Nous répondrons le feu par le feu" (voir la vidéo ci-dessous).

À Téhéran toujours, une unité de résistance a effectué une large diffusion de tracts à travers plusieurs quartiers de la ville. Les tracts soulignent que les Moudjahidine du peuple représentent l’alternance à la dictature religieuse, et assimilent les gouvernants actuels de l’Iran aux tyran qui ont dévié l’Islam au cours de son Histoire (voir la vidéo ci-dessous).

Même chose à Zanjan, dans le nord-ouest de l'Iran, où les membres d'une unité de résistance ont effectué une large diffusion de tracts à travers la ville. Les tracts soulignent que la lutte des Moudjahidine du peuple continuera jusqu’au renversement de la théocratie (voir la vidéo ci-dessous).

À Qazvin, au centre de l'Iran, les membres d'une résistance ont affiché des posters assimilant la lutte des Moudjahidine du peuple à ceux qui ont combattu dans l’Histoire, les tyrans qui ont abusé de l’Islam (voir la vidéo ci-dessous).

À Chiraz, dans le sud de l'Iran, des membres d’une unité de résistance ont écrit des slogans sur les murs, appelant au renversement du dictateur Ali Khamenei (voir la vidéo ci-dessous).

Et puis encore à Téhéran, une unité de résistance qui s’identifie par le n°777 a mené des diffusions de tract pour le renversement de la dictature en place dans plusieurs quartiers, dans des heures de grande fréquentation (voir la vidéo ci-dessous).

 

 

Recommandés

Deniers infos et articles