728 x 90

Appel d’Amnesty International :

" Arrêtez l’exécution de Mohammad Reza Hadadi "

Mohammad Reza Hadadi a passé 14 ans de sa jeunesse dans le couloir de la mort, pour un meurtre qu’il n’a pas commis
Mohammad Reza Hadadi a passé 14 ans de sa jeunesse dans le couloir de la mort, pour un meurtre qu’il n’a pas commis

Amnesty International vient de lancer un appel pour sauver la vie d’un jeune homme condamné à mort après un procès inéquitable en Iran, pour un délit qui lui a été imputé, alors qu’il n’avait que quinze ans.

Mohammad Reza Haddadi, âgé de seulement 15 ans, a été condamné à mort en 2004. Son exécution a été programmée et annulée à six reprises - la dernière fois en raison d'un scandale mondial. Il a maintenant passé 14 ans - une grande partie de sa jeunesse - dans une anxiété atroce et dans un traumatisme constant causé par son exécution imminente.

Aussitôt après son inculpation, Mohammad Reza avait avoué le meurtre au cours des interrogatoires. Mais il a rapidement rétracté cette déclaration, affirmant qu'il n'avait avoué que lorsque ses deux co-accusés l'avaient contraint. Plus tard, les coaccusés ont également retiré leurs déclarations antérieures impliquant Mohammad dans le crime. Ils purgent actuellement des peines de prison pour homicide.

Pourtant, Mohammad Reza doit encore être exécuté. C'est injuste. Son cas montre que l'Iran a honteusement utilisé la peine de mort à l'encontre de personnes de moins de 18 ans, ce qui constitue une violation du droit international des droits de l'homme, précise Amnesty International.

Recommandés

Deniers infos et articles