728 x 90

7 septembre 1968

Un auteur de contes pour enfants tué par la Savak

Le petit poisson noir qui fuie les albatros

Samad Behrangui
Samad Behrangui

Le 7 septembre 1968, Samad Behrangui, un jeune auteur de contes pour enfants est tué dans une mise en scène, par la Savak, la police secrète de la dictature monarchiste des Pahlavi.

Né en 1939 dans une famille pauvre à Tabriz (dans le nord-ouest de l’Iran), Samad choisira de se consacrer à fond aux pauvres villageois de sa région, en devenant enseignant dans les villages des alentours de Tabriz, aussitôt après le Bac.

En même temps, il commencera à écrire de nombreux contes pour enfants, dans lesquels il enseignera aux gamins comment ne pas se laisser entraîner dans le dénuement en leur révélant notamment les causes de cette injustice.

Son récit le plus fameux sera " Le petit poisson noir ", dans lequel un brave petit poisson noir se débrouille pour fuir les albatros, afin d’avoir accès à des avenirs meilleurs. L’allusion ciblait trop visiblement le pouvoir monarchiste qui écrase et bouffe les basses couches de la société pour qu’une très petite minorité de riches s’engorgent dans les beaux quartiers du nord de Téhéran.

L’auteur paiera de sa vie cette effronterie jugée trop osée par le monarque.

Recommandés

Deniers infos et articles