728 x 90

Iran – frontières occidentales :

Un autre colporteur tué par les gardes iraniennes

Le colportage des marchandises entre le Kurdistan irakien et l’Iran est devenu un gain-pain de nombreux Iraniens au chômage
Le colportage des marchandises entre le Kurdistan irakien et l’Iran est devenu un gain-pain de nombreux Iraniens au chômage

Jeudi 29 novembre, la garde frontalière a ouvert le feu sur une longue file de colporteurs dans la région de Baneh dans la province du Kurdistan (nord-ouest de l’Iran), tuant sur le coup un jeune homme originaire des villages de la région. Hadi Salimi, 30 ans, marié et père de deux enfants, a succombé aussitôt après avoir été touché par balle.

Deux autres colporteurs ont été blessé lors de cet incident.

La dépouille de M. Salimi a été transporté à l’hôpital de Baneh qui est actuellement assiégés par les Gardiens de la révolution, en prévision à une éventuelle émeute de la population locale.

Le colportage des marchandises entre le Kurdistan irakien et l’Iran, un métier réservé à l’origine à la population locale dans les régions frontalières, est de plus en plus sollicité par de nombreux jeune Iraniens au chômage, même de nombreux jeunes issus des universités qui viennent des grandes villes du pays.

Un conflit oppose à l’heure actuelle l’État aux petites villes frontalières de trois province de l’ouest et du nord-ouest de l’Iran, l’Azerbaïdjan occidental, le Kurdistan et le Kermanchah. De nombreux commerçants de ces villes vivent du colportage des marchandises par les voies terrestres, via la frontière occidentale de l’Iran. L’État tente d’obstruer ces voies depuis longtemps déjà. C’est pourquoi des directifs ont été donnés à la police frontalière iranienne de tirer dans le tas des colporteurs qui utilisent les voies frontalières. Des colporteurs sont régulièrement tués dans cette chasse ouverte à l’Homme.

L’État cherche à avoir le monopole des importations des marchandises qui lui rapporte des bénéfices fructueux. Dans le cadre de la politique du cabinet Hassan Rouhani, les taxes de sortie du territoire ont augmenté sensiblement, ainsi que les taxes sur l’importation qui font que beaucoup de commerçants n’ont plus les moyens de gagner leur vie.

     

 

Recommandés

Deniers infos et articles