728 x 90

Délit : appartenance à un parti kurde d’opposition

Un autre prisonnier politique kurde pendu en Iran

Kamal Ahmadnejad
Kamal Ahmadnejad

Lundi 10 septembre 2018, un autre prisonnier politique kurde a été pendu dans la prison de la ville de Miandoab, dans la province de l’Azerbaïdjan occidental, au nord-ouest de l’Iran.

Kamal Ahmadnejad, originaire du village Gamichgoli proche de la ville de Miandoab, avait été arrêté en automne 2015 avec cinq autres militants kurdes. Il a été condamné à la peine capitale pour "appartenance à un parti kurde d’opposition au pouvoir en place " et pour " homicide volontaire contre un membre des Gardiens de la révolution, Hachem Zeynali ". Kamal Ahmadinejad a dans un premier temps été forcé aux aveux sous la torture, indique-t-on des sources proches de la famille.

Cependant des témoins ont précisé au tribunal que les six jeunes hommes se trouvaient dans un emplacement loin des lieux du présumé meurtre à l’heure où elle a été commise, ce qui n’a pas empêché le tribunal de prononcer le 18 septembre 2016, des sentences de 15 ans de réclusion pour cinq d’entre eux et de la peine capitale pour Kamal Ahmadnejad.

Il y a huit mois, Ahmadnejad a écrit une lettre ouverte depuis la prison aux organes de droits de l’Homme et au Rapporteur spécial de la commission des droits de l’Homme de l’Onu sur l’Iran, pour signaler que ses aveux ont été prises sous de graves sévices corporels.

La pendaison de ce prisonnier politique a eu lieu sans préavis et même sans accorder une dernière visite à la famille.

Samedi, trois autres prisonniers politiques kurdes, les frères Xaniar et Loghman Moradi, et Ramin Hossein Panahi, avaient également été pendus à la prison Rejayi Shahr de la ville de Karaj (ouest de Téhéran).

 

Recommandés

Deniers infos et articles