728 x 90

Le CNRI exige la libération des enseignants arrêtés pour avoir demandé la destitution d'Ali Khamenei

cnri
cnri

Hachem Khastar, représentant des enseignants iraniens, et plusieurs de ses courageux collègues qui avaient demandé la destitution d’Ali Khamenei, le guide suprême des mollahs, ont été arrêtés le 11 août par les agents répressifs du régime. Ils s'étaient rassemblés devant le tribunal central de Machhad pour soutenir une autre militant qui avait réclamé l'éviction de Khamenei avant d’être arrêté.

Hossein Sherafati Rad, directeur général de la sécurité de Khorasan Razavi, a décrit les victimes comme des "éléments contre-révolutionnaires liés à l'étranger et venus à Machhad de diverses régions du pays pour fomenter des troubles, inciter l'opinion contre la République islamique et créer l'insécurité (…) Ils appartiennent à des groupes liés à la contre-révolution à l'étranger et ont été associés à des groupes subversifs. Ils avaient l'intention de créer des troubles intermittents dans la ville", a rapporté l'agence de presse Fars.

La Résistance iranienne appelle les instances internationales des droits de l'homme à condamner fermement Téhéran et à intervenir immédiatement pour libérer les personnes arrêtées. Le régime des mollahs, assiégé par des crises inextricables, craint le déclenchement de soulèvements populaires et cherche à étouffer la population par la répression.

Recommandés

Derniers infos et articles