728 x 90

Les unités de résistance multiplient leurs activités dans le pays

Commémoration en Iran de l’anniversaire du déclanchement de la Résistance en juin 1981

Iran
Iran

Les membres des unités de résistance, sympathisants de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), ont commémoré la date du 20 juin 1981, l’anniversaire du déclanchement de la résistance contre la dictature en Iran.

Celle-ci est intervenue le jour où Khomeiny, le fondateur du pouvoir islamiste, a ouvert le feu sur une manifestation pacifique de 500 000 personnes à Téhéran qui demandaient le respect des libertés démocratiques et les acquis de la Révolution de février 1979. De nombreux manifestants ont été arrêtés et fusillés la nuit même : le bain de sang venait de commencer. Khomeiny avait ainsi décidé de fermer définitivement la voie à toute expression de l’opposition politique qui gagnait chaque jour en popularité. C’est dans la soirée de ce jour funeste que commencèrent les exécutions massives qui vont faire disparaître des dizaines de milliers de sympathisants de l’OMPI.

Voyant le pouvoir leur échapper et refusant le jeu démocratique et parlementaire, les intégristes qui ont décidé de sévir contre l’opposition qui revendiquait le respect de l’Etat de droit et du suffrage universelle.

Les Moudjahidine du Peuple, qui représentaient la principale force d’opposition, ont été contraints de choisir entre la soumission ou la résistance. Les démocrates iraniens ne pouvaient rester indifférents face à la dérive totalitaire qui heurtait la dignité et la conscience d’un peuple épris de liberté et de justice. A l’initiative de Massoud Radjavi, le dirigeant de l’OMPI, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a été fondé comme une coalition regroupant les forces démocratiques de l’opposition. La résistance du peuple iranien est alors entrée dans une nouvelle phase de son combat pour la liberté, la souveraineté et l'égalité.

Les activités des unités de résistance de l'OMPI :

À Téhéran, une grande affiche du dirigeant de la résistance iranienne, Massoud Radjavi, a été installé pour marquer cet anniversaire.

À Yazd, dans le centre de l’Iran, les partisans de l’OMPI ont célébré cette journée, qui coïncide également avec la fondation de l’Armée de libération nationale d’Iran (ALN), en collant des photos de Massoud Radjavi et le drapeau de l’ALN dans différentes parties de la ville.

À Arak, dans le centre de l’Iran, plusieurs posters de l’ALN ont été installés dans les lieux publics.

À Tabriz, dans le nord-ouest de l’Iran, les sympathisants de l’OMPI ont distribué des tracts marquant l’anniversaire du 20 juin et ont lancé des appels pour le soulèvement populaire contre la tyrannie.

À Gilan, dans le nord de l’Iran, les militants de la résistance ont distribué des tracts dénonçant le régime et ses exactions.


À Zahedan, dans le sud-est de l’Iran, les sympathisants de l’OMPI ont collés dans diverses parties de la ville des affiches à la mémoire des martyrs de la Résistance et ont rendu hommage au combat de Massoud Radjavi pour la démocratie en Iran.

Dans la province du Sistan-Baloutchistan, dans le sud-est de l’Iran, un groupe de partisans de l’OMPI a célébré l’évènement en rendant hommage aux martyrs de l’OMPI.


À Machhad, dans le nord-est de l’Iran, les membres de l’unité de résistance 882 ont diffusé des photos de dix martyrs de l’OMPI pour commémorer leur combat contre la tyrannie.


À Chiraz, des posters ont été installés en mémoire des martyrs de l’OMPI. Les partisans de cette organisation ont également rendu hommage à la résilience des prisonniers politiques et des combattants de la liberté massacré par le régime des mollahs.


À Téhéran, les membres de la résistance ont diffusé des affiches de la dirigeante Maryam Radjavi, appelant à manifester contre la dictature et à se soulever pour renverser les mollahs. Maryam Radjavi est la présidente de la coalition d'opposition iranienne, le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI).


À Lahijan, dans le nord de l’Iran, les membres de l’unité de résistance 721 ont mis en place un panneau appelant au renversement des mollahs.

Dans les villes de Qom, Hamedan et Karaj, les membres des unités de résistance de l’OMPI ont rendu hommage aux martyrs de la liberté en Iran et au combat de Massoud Radjavi pour l’instauration de la démocratie dans l’antique pays.


À Ispahan, dans le centre de l’Iran, les sympathisants de l’OMPI ont commémoré l’anniversaire du 20 juin 1981 en écrivant des slogans sur les murs et en appelant à un sursaut populaire pour mettre fin à l’arbitraire du régime islamiste.


À Zanjan, dans le nord-ouest de l’Iran, les sympathisants de l’OMPI ont collé des tracts en faveur du changement de régime.


Des graffitis contre le régime sont également observés dans diverses provinces du pays, notamment l’Azerbaïdjan oriental, Téhéran, Semnan et Chaharmahal-Bakhtiari.

Dans plusieurs villes de la province du Khouzistan, dans le sud-ouest de l’Iran, les sympathisants de l’OMPI et les membres des unités de résistance ont célébré cet important anniversaire avec diverses activités de propagande en faveurs du changement de régime.


Le 25 mai 1972, est une autre date importante pour la résistance iranienne. Elle marque le jour où les fondateurs de l’OMPI (Hanifnejad, Badizadegan et Mohsen) ont été exécutés par la dictature du Chah. Les unités de résistance à Téhéran, Bandar Abbas et d’autres villes de la province de Khorasan-Razavi ont également commémoré cette date historique du mouvement pour la liberté en Iran.


Recommandés

Derniers infos et articles