728 x 90

22 février 1921

Le coup d’État de Reza Khan

D’une dictature à l’autre

C’est avec l’aval des Anglais que Reza Khan marche sur Téhéran à la tête de ses troupes
C’est avec l’aval des Anglais que Reza Khan marche sur Téhéran à la tête de ses troupes

Le 22 février 1921, la dynastie des Qajar subit un coup d’État dirigé par un haut officier de l’Armée, Reza Pahlavi, surnommé Reza Khan.

Les Qajar sont fortement affaiblis par une suite croissante des révoltes en Iran et par la multiplicité des centres de décision. Voyant ses intérêts en danger, la Grande Bretagne, alors fortement implantée en Iran, décide de prendre les choses en main par un coup d’État qui sera dirigé par un haut officier connu par tous pour son anglomanie exagérée. C’est donc avec l’aval des Anglais que Reza Khan marche sur Téhéran à la tête de ses troupes, non sans avoir au préalable fait toutes les ententes nécessaires pour asseoir son pouvoir. Le scénario sera complété par une véritable chasse aux opposants.

Reza Khan se proclamera chef du Cabinet et chef des Armées, avant de fomenter un nouveau complot quelques années plus tard, le 31 octobre 1925, pour destituer Ahmed Chah, le dernier monarque des Qajar, avec l’aide précieux d’un pseudo Parlement bourré d’agents à la solde de Londres.

C’est enfin le 15 décembre de la même année que Reza Khan annoncera officiellement la chute des Qajar pour se proclamer Roi d’Iran en fondant une nouvelle dynastie, celle des Pahlavi, qui règnera d’une main de fer pendant une cinquantaine d’année.

Avec le nouveau vent mondial qui soufflera aux débuts de la seconde guerre mondiale, les Britanniques préfèreront cependant se défaire de ce monarque trop mégalomane, en faveur de son fils Mohammad Reza, dont la faiblesse de caractère le rend bien plus maniable que son père.

Reza Khan sera donc déchu pour un exil aux Îles Maurice qui seront la destination finale de sa vie.

Recommandés

Deniers infos et articles