728 x 90

24 mai 2003

Décès du maestro à la flûte magique

" Un musicien doit composer et chanter pour la liberté de son peuple"

Emad Ram
Emad Ram

Le 24 mai 2003, Emad Ram, un fameux compositeur, chanteur et instrumentiste iranien est décédé suite à un cancer, en Allemagne.

Né le 2 mars 1931 à Sari, dans le nord de l’Iran, le petit Emad s’intéresse rapidement à la musique, surtout à la flûte qu’il commence à construire lui-même, ne s’imaginant alors sans doute pas qu’il deviendra un jour le plus grand flûtiste de l’Iran.

Bien que poursuivant des études supérieures en agriculture, Emad Ram s’introduira dans de nombreux aspects de l’art : il sera acteur de théâtre, chanteur, flûtiste, puis compositeur.

Des sentiments profondément humains marquent le son de sa flûte qualifié de magique par bon nombre de critiques.

Il fera de nombreuses tournées à travers le monde, dans lesquels il se fera remarqué aussi bien du grand public que des connaisseurs.

Il ne pourra tolérer l’avènement de la République de Khomeiny et quittera le pays, affichant dès le début son opposition au régime intégriste et à son chef enturbanné. Ce sera alors le début d’un long exil qui se poursuivra jusqu’à sa disparition.

" Un musicien doit composer et chanter pour la liberté de son peuple", disait-il pour expliquer son état d’âme, qui le conduira d’ailleurs au Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) dont il sera membre de 1994 jusqu’à sa disparition.

Recommandés

Derniers infos et articles