728 x 90

Des jeunes iraniens incendient les affiches et les symboles du régime dans 75 villes d'Iran

Alors que les crises en Iran s’aggravent et que le régime intégriste est en proie à des divisions intestines graves, la stratégie des « unités de résistance » de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) avance à grand pas. Les médias officiels iraniens et les propos de nombreux représentants du régime font état d’une préoccupation majeure pour l’appareil de sécurité de la dictature iranienne.

Le lundi 16 septembre 2019, l’opposition a annoncé que des jeunes résistants ont incendié de grands panneaux d’affichage du Guide suprême iranien Ali Khamenei et des pasdarans (IRGC) et des bases du Bassij dans les villes de Karaj (à l’ouest de la capitale), Oroumieh, Khoy et Makoo (au nord-ouest), et Roudsar et Rezvanshahr (au nord).

Ils ont incendié les symboles du régime iranien et écrit des slogans et collé des affiches les fondateurs de la résistance et des dirigeants des Moudjahidine du peuple dans 75 villes d’Iran.

Détruire les symboles du régime islamiste, taguer des slogans anti-régime sur les murs et apposer des affiches des fondateurs des Moudjahidine du peuple (OMPI) et des dirigeants de la Résistance comptent parmis les nombreuses activités des unités de résistance au cours des trois dernières semaines.

Les militants de la cause de la liberté en Iran, prennent des risques énormes pour leurs vies en participant à ces activités clandestines contre la dictature islamiste. Cette dernière vient de condamner à mort des sympathisants de l’OMPI pour leurs activités pacifiques visant à dénoncer la répression que fait régner le régime dans la société iranienne.

L'opposition iranienne a fondé sa stratégie sur des « unités de résistance » en Iran, dans le but de réaliser le changement de régime par le peuple iranien et sa Résistance organisée.