728 x 90

Des milliers d'enfants forcés de se marier en Iran

1600 enfants iraniens forcés à se marier dans une province au centre-sud de l’Iran

iran enfants mariages
iran enfants mariages

Une autorité judiciaire de la province de Hamedan a déclaré que 1 596 enfants se sont mariés dans la province du centre-sud du pays, l’année dernière.

L'adjoint social chargé de la prévention des délits au sein du pouvoir judiciaire de Hamedan a également déclaré que 10 % de ces mariages avaient abouti à un divorce.

Ces types de mariages ont des conséquences désastreuses pour les enfants mariés, notamment la grossesse, la mort par accouchement, la dépression et parfois le suicide, le divorce et le manque d'éducation.

Golestani a également déclaré que 50 % de divorces ont été enregistrés au cours des cinq premières années de mariage à Hamedan.

« L'année dernière, 508 des divorces enregistrés concernaient des couples mariés depuis moins d'un an », a-t-il ajouté.

Selon des sources officielles, au moins 37 000 mariages d’enfants âgés de 10 à 14 ans ont été enregistrés en Iran en 2017. Cela n'inclut pas les mariages qui n'ont pas été légalement enregistrés.

Selon d’autres informations, il y a 24 000 divorcés âgés de moins de 18 ans en Iran, dont 15 000 âgés de moins de 15 ans.

D’autres informations publiées dans les médias iraniens en 2017 indiquaient que 17 % des enfants mariés en Iran avaient contractés leurs mariages avant l'âge de 18 ans. Ces chiffres n'incluaient pas les « mariages temporaires », qui sont un phénomène en expansion en Iran.

Selon Parvaneh Salahshouri, responsable de la Commission des femmes au Parlement, « environ 6 % des personnes mariées sont des filles âgées de 10 à 14 ans ».

D'autres statistiques montrent qu'en 2016, 5,5 % des mariages concernaient des enfants, alors qu'en 2014, 40 000 enfants ont été mariés, dont 176 avaient moins de 10 ans.

Rien qu’au cours de la dernière décennie, près de 400 000 enfants ont été forcés de se marier en Iran, alors qu’ils avaient moins de 15 ans.

Le mariage d'enfants ou le mariage sans le libre et plein consentement des deux époux constitue une violation des droits humains et n'est pas conforme à plusieurs accords internationaux, notamment la Déclaration universelle des droits de l'homme, la Convention sur l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) et la Convention sur le consentement au mariage, l'âge minimal du mariage et l'enregistrement du mariage.

Recommandés

Derniers infos et articles