728 x 90

29 octobre 2015

Des salves de missiles s’abattent sur le camp Liberty

Tout est planifié pour tuer au maximum

Quatre-vingt missiles s’abattent sur le camp Liberty, ce 29 octobre 2015. Tout est préparé pour tuer un maximum.
Quatre-vingt missiles s’abattent sur le camp Liberty, ce 29 octobre 2015. Tout est préparé pour tuer un maximum.

Il est 16h40 (heure locale) dans ce camp qui enferme les Moudjahidine du peuple iranien à la proximité de l’aéroport de Bagdad, quand les salves de missiles commencent à y pleuvoir.

Depuis janvier 2012, ces opposants iraniens qui sont réfugiés en Irak depuis les années 1980, ont commencé à être relogé dans le camps de Liberty, à l’ouest de Bagdad, qui est censé être un camp sous la coupole des Nations Unies. La mission onusienne et les États-Unis se sont engagés par écrit de garantir la sécurité de ce camp qui a la vocation d’un camp provisoire avant la relocation à l’extérieur de l’Irak. Malgré ces engagements, le camp Liberty sera à maintes reprises la cible des salves de missiles tirées par la Force Qods des Gardiens de la révolution qui bénéficie des connexions nécessaires dans le gouvernement et la police irakiens pour donner libre court à son génie exterminatoire.

Ce soir, le 29 octobre 2015, on ne comptera pas moins de 80 percussions de missiles sur le camp. La précision des missiles se compte à quelques cm près. Les charges ont été renforcées et elles provoqueront des trous de 4 à 7 m de diamètres et 2 m de profondeur. Tout est planifié pour tuer au maximum. De nombreux bungalows, principaux lieux d’habitation des réfugiés iraniens sont quasiment rasés.

Vingt-quatre membres des Moudjahidine du peuple trouveront la mort dans cet assaut meurtrier. L’évènement sera un tournant pour des mesures sérieuses qui permettront moins d’un an plus tard, le retrait des Moudjahidine du peuple de l’Irak.

Recommandés

Derniers infos et articles