728 x 90

La diaspora iranienne au grand rassemblement de la Résistance à Berlin

Berlin, Grand rassemblement d'Iraniens en faveur d'un Iran libre
Berlin, Grand rassemblement d'Iraniens en faveur d'un Iran libre

Le samedi 6 juillet 2019, plus de quinze milles d'Iraniens ont participé à une manifestation à Berlin pour soutenir le soulèvement du peuple iranien et la lutte des unités de la résistance contre la dictature religieuse et pour l'instauration de la démocratie et de la souveraineté populaire en Iran, a rapporté un communiqué du Conseil national de la Résistance iranienne.

Ils ont exprimé leur soutien à l'Organisation des Moudjahidines du Peuple d’Iran (OMPI), au CNRI et au programme en 10 points de Maryam Radjavi pour l’Iran libre de demain.

Dans un message vidéo adressé aux manifestants à Berlin, Mme Radjavi a déclaré: "Aujourd’hui, les mollahs sont piégés dans leur propre chute, et vous, vous adressant à la nation, aux insurgés, aux travailleurs, aux enseignants et au reste de la population qui en ont assez du régime, vous leur dites d’aller de l'avant le plus rapidement possible, vous et le peuple iranien envoyez au monde et en particulier à l'Europe le message suivant : Mettez fin à la politique de concessions à la dictature religieuse ! »

Mme Radjavi a ajouté qu'il y avait exactement un an, l'Allemagne a arrêté un soi-disant diplomate du régime qui avait personnellement remis des explosifs à deux terroristes en vue de les utiliser contre le grand rassemblement de la Résistance à Villepinte près de Paris.« Avant et après cela, la police allemande a arrêté sur une durée de trois ans une dizaine de mercenaires et de terroristes en relation avec la Force terroriste Qods et le ministère du Renseignement des mollahs. Certains ont été jugés et emprisonnés par le pouvoir judiciaire allemand.»

Elle a souligné que les mercenaires du Ministère de renseignements des mollahs et de l'Armée des Pasdarans (Gardiens de la Révolution) doivent être jugés, punis et expulsés : un élément nécessaire dans la lutte contre le terrorisme et pour la sécurité des réfugiés iraniens en Europe.

Mme Radjavi a souligné devant les manifestants: « Le fascisme religieux en Iran est en effet la plus grande menace pour la paix dans le monde aujourd'hui. De l'enrichissement d'uranium (préparation d'une bombe nucléaire), à l'expansion de leur programme de missiles balistiques en violation de la résolution 2231 du CSNU, à l'envoi de forces en Syrie en violation de la résolution 2254 du CSNU jusqu’à l'intensification de leur guerre criminelle dans ce pays. En effet, si les mollahs n'étaient pas soulagés de l'Europe, comment pourraient-ils être si grossiers?

Toute concession accordée sous quelque prétexte que ce soit n'a qu'un seul résultat : augmenter la probabilité pour les mollahs de lancer une guerre désastreuse.

Chaque euro de commerce avec les mollahs équivaut à un euro de carburant pour la machine de Khamenei pour réprimer le peuple iranien et faire la guerre au Moyen-Orient.

Sur les droits de l'homme, Mme Radjavi a demandé à Mme Merkel de diriger une initiative spéciale contre le régime des mollahs au niveau européen, consistant notamment à faire cesser les persécutions, à exécuter et à tuer des prisonniers sous la torture, et à mettre en place une délégation internationale pour visiter les prisons iraniennes et prisonniers politiques.

Des personnalités telles que Patrick Kennedy ; Ingrid Betancourt, ancienne candidate à la présidence colombienne ; Thomas Nord, député allemand ; Eduard Lintner, ancien vice-ministre allemand de l'Intérieur ; Stephan von Dassel, maire de Berlin-Mitte ; le sénateur Jerry Horgan d'Irlande ; Michał Kamiński, député polonais et Leo Dassenberg, président du Comité pour Iran libre en Allemagne et ancien membre du parlement fédéral, ont pris la parole lors du rassemblement.

Recommandés

Derniers infos et articles