728 x 90

Iran – sur l’appel de la DSMP :

Dix-sept actions de résistance en deux jours

Khoy (nord-ouest de l’Iran), 13 mars 2019 – Un résistant s’éloigne d’un centre de formation de l’élite religieux du pouvoir avec un galon d’essence en main, après avoir mis le feu à la porte d’entrée et au panneau de l’établissement.
Khoy (nord-ouest de l’Iran), 13 mars 2019 – Un résistant s’éloigne d’un centre de formation de l’élite religieux du pouvoir avec un galon d’essence en main, après avoir mis le feu à la porte d’entrée et au panneau de l’établissement.

Les unités de résistance ont effectué dix-sept actions de résistance les 12 et 13 mars 2019, dont seize le 13, dans les quatre coins de l’Iran. En réponse à l’appel de la Direction sociale des Moudjahidine du peuple en Iran (DSMP), elles ont effectué une série d’attaques contre les centres de la milice Bassij affiliée au Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), principal organe de la répression urbaine, ainsi que les centres de formation de l’élite religieux du pouvoir, et la propagande politique et policière de la République islamique.

La DSMP a lancé un appel à l’occasion de la fête du feu, fête traditionnelle du dernier mardi de l’hiver, pour mettre le feu à tous les symboles de la théocratie.

Téhéran : Sept frappes en deux jours

Le 12 mars 2019, une unité de résistance a mis le feu à un panneau de propagande du ministère de renseignement et de sécurité (le Vevak), appelant la population à signaler la moindre agitation des opposants. Le 13 mars, six autres actions ont été menées par les unités de résistance, dont deux frappes contre les centres de la milice Bassij, un autre panneau du Vevak et d’autres panneaux de propagande politique.

Ispahan : deux frappes contre la milice et un centre de formation de l’élite religieux du pouvoir

Le 13 mars 2019, une unité de résistance a frappé un centre de formation de l’élite religieux du pouvoir à Ispahan, capitale de la province homonyme, dans le centre de l’Iran. Le même jour, une autre unité de résistance a frappé un centre de la milice Bassij à Golpayegan, une autre ville de la province d’Ispahan.

Cinq frappes des résistants en un jour, dans le nord-ouest

Le 13 mars 2019, cinq actions de résistance ont été effectuées dans l’ensemble dans les provinces de l’Azerbaïdjan et de Zanjan, dans le nord-ouest de l’Iran. À Khoy (une ville de l’Azerbaïdjan occidental) et à Zanjan (capitale de la province homonyme), les résistants ont frappé contre deux centres de formation de l’élite religieux du pouvoir, en mettant le feu à la porte d’entrée et au panneau d’annonce de l’établissement. Trois autres actions ont été menées contre les panneaux de propagande politique du régime.

Frappe contre un centre de formation religieux dans l’ouest

Le 13 mars 2019, une unité de résistance s’est attaqué à un centre de formation idéologique du pouvoir en place, en mettant le feu à la porte d’entrée et au panneau de ce centre.

Frappe contre un centre de la milice dans le sud-ouest

Le 13 mars 2019, une unité de résistance a mis le feu au panneau d’annonce d’un centre de la milice Bassij, dans un village proche de la ville d’Andimeshk, dans le sud-ouest de l’Iran.

Un panneau de propagande en faveur de Khamenei brûlé dans le sud-est

Le 13 mars 2019, une unité de résistance a mis le feu au panneau de propagande en faveur de Khamenei, le Guide suprême de la République islamique, dans la ville de Chabahar, dans la province du Sistan-et-Baloutchistan (sud-est de l’Iran).

Selon les lois de la théocratie en place, toute personne liée aux Moudjahidine du peuple est passible de la peine de mort. Ce genre d’action constitue donc une véritable opération avec risque de mort en cas d’arrestation.

Recommandés

Derniers infos et articles