728 x 90

Iran – résistance

Le député britannique David Jones rend visite à Maryam Radjavi en Albanie

Le député britannique David Jones rend visite à Maryam Radjavi en Albanie
Le député britannique David Jones rend visite à Maryam Radjavi en Albanie

David Jones, haut responsable du parlement britannique et ancien ministre d'État chargé des négociations avec l'Union européenne, a rencontré le 6 avril la présidente de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, à Achraf-3, près de la capitale albanaise. Achraf 3 est la résidence des membres de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d'Iran (OMPI / MEK).

Cette visite a coïncidé avec les inondations dévastatrices qui ont submergé près des trois quarts des villes et villages de l'Iran au cours des trois dernières semaines. Au nom du Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran, M. Jones a exprimé sa profonde sympathie aux victimes de ces inondations dévastatrices.

M. Jones a également exprimé son soutien aux efforts de la Résistance iranienne visant à instaurer la liberté, la démocratie et la prospérité pour le peuple iranien. « Ce fut un grand privilège de vous rencontrer, vous et les membres de cette Résistance en Albanie, dans une cité que vous avez construite ici. Je suis impressionné par le travail et les efforts des membres de l’OMPI. Ils ont consacré toute leur vie à la lutte pour la liberté », a déclaré David Jones. Il a ajouté que la désignation du Corps des gardiens de la révolution du régime des mollahs (pasdaran) en tant qu’entité terroriste était une décision en faveur de la paix et la lutte contre le terrorisme. « Le régime de Téhéran et les pasdaran constituent une menace non seulement pour le Moyen-Orient mais pour le reste du monde. »

Accusant la théocratie au pouvoir en Iran pour son inaction face aux souffrances des victimes des inondations, M. Jones a exhorté le gouvernement britannique et l’Union européenne à ne pas rester silencieux et à prendre des mesures efficaces contre la répression du régime contre son propre peuple et son exportation du terrorisme dans la région. Concernant les protestations et les grèves incessantes en Iran contre la théocratie, M. Jones a rappelé que le régime est confronté à un soulèvement populaire et cherche à détourner l'attention de sa crise intérieure en recourant au terrorisme contre l’OMPI.

Pour sa part, Maryam Radjavi a déclaré concernant les inondations destructrices en Iran. « Le régime des mollahs n'a pris aucune mesure sérieuse pour soulager les souffrances de la population face à cette catastrophe nationale et à une tragédie sans précédent. Il a plutôt donné la priorité à la prévention de manifestations dans ces régions. »

Concernant la désignation des pasdaran en tant qu’organisation terroriste, elle a déclaré : « Les Gardiens de la révolution sont non seulement la principale force de répression nationale, mais également le principal outil d'exportation du terrorisme et de l’intégrisme à l'étranger. Ils auraient dû être qualifiés d'organisation terroriste étrangère (FTO) par le gouvernement américain depuis bien longtemps », a-t-elle souligné.

Recommandés

Derniers infos et articles