728 x 90

Iran - La théocratie restera-te-elle en place ?

Un député compare le régime à l’URSS au moment de sa chute

Un député du parlement du régime iranien, Jalil Rahimi Jahanabadi, compare la République islamique à l’URSS au moment de sa chute
Un député du parlement du régime iranien, Jalil Rahimi Jahanabadi, compare la République islamique à l’URSS au moment de sa chute

L’inquiétude monte au sein de la théocratie au pouvoir, quant aux chances de la République islamique de rester en place.

" L’URSS a été renversée alors qu’elle possédait 13.000 têtes nucléaires, de l’influence dans plus de 20 pays à l’étranger et une station spatiale. Mais elle a été déchiquetée dans la rue et elle a perdu sa sécurité et son intégrité territoriale ", a prévenu dimanche un député du parlement du régime iranien, lors d’un débat sur le projet de budget présenté par Hassan Rouhani.

" Nous avons beaucoup de dépenses superflues en matière de politique étrangère ", a ajouté Jalil Rahimi Jahanabadi, le président du Comité international de la commission des lois et des affaires juridiques du parlement.

" Même si notre influence et notre présence dans la région est important, il ne faut pas oublier que nos dépenses superflues pourront nous mettre KO dans les rues de Téhéran ", a-t-il précisé.

" Aujourd’hui les gens ont des problèmes pour se procurer les besoins élémentaires et pour remplir les ventres de leurs enfants. Si nous ne trouvons pas de remède à nos dépenses aussi bien sur le plan intérieur qu’extérieur, on le paiera cher", s’inquiète Jahanabadi.

" ce ne seront pas nos ennemis, mais les rues de nos diverses villes qui porteront préjudice à notre sécurité nationale", ajoute le député de la ville de Torbat-e Jam, dans la province de Khorasan-e Razavi (vord-est de l’Iran).

Jahanabadi n’est pas le premier homme du sérail à s’inquiéter de l’avenir de la République islamique.

" Il n’y a aucune garantie qu’on reste au pouvoir ", avait affirmé le 30 décembre 2018, Hassan Khomeiny, le petit-fils du fondateur de la République islamique, lors d’un discours à Jamaran, au nord de Téhéran.

Trois jours avant cette intervention, le 27 décembre, dans un entretien avec la presse, la fille d’un ancien président de la République islamique, avait reconnu que " sur le fond, la République islamique s’est déjà effondrée ".

Répondant à une question sur " les inquiétudes quant à l’éventualité d’un effondrement " du régime, Faezeh Hachemi Rafsandjani, ancienne députée du parlement et fille de l’ancien président de la République islamique très vraisemblablement assassiné dans les luttes intestines du pouvoir (Ali Akbar Hachemi Rafsandjani), avait affirmé : " À mes yeux, l’effondrement a déjà eu lieu sur le fond et il ne reste plus que l’effondrement des apparences et l’effondrement physique, ce qui est très probable ".

" Le régime ne tient que par l’ambiance de terreur qu’il engendre ", avait-elle reconnu.

Le conseiller politique d’un autre ancien président de la théocratie iranienne compare l’actuel pouvoir politique au Titanic !

La situation actuelle de la société iranienne est comparable au paquebot du Titanic qui est pris dans un tourbillon, affirme Mohammad Reza Tajik, proche conseiller de Mohammad Khatami, ancien président du régime iranien, lors d’un entretien avec un site Web iranien, etemaadonline.

Il y a un an, presque jour pour jour, des soulèvements populaires ont gagné plus de 140 villes du pays en décembre 2017. Le dénominateur commun de ces manifestations était l’expression de l’aspiration au départ de la République islamique. Malgré une répression sanglante de ces émeutes, les protestations ne se sont pas interrompues tout au long de l’année et ont gagné la quasi-totalité des couches sociales iraniennes, des travailleurs aux enseignants, en passant par les étudiants, les routiers, les commerçants et les hommes d’affaires.

Ajoutons à cette large impopularité, les sanctions imposées par les États-Unis pour endiguer les visées expansionnistes et la course aux armements de Téhéran. Les chefs de Téhéran ont raison d’être inquiets.

 

Recommandés

Derniers infos et articles