728 x 90

Après le projet d’attentat contre un rassemblement de l’opposition iranienne à Paris :

La France suspend la nomination d’un nouvel ambassadeur pour l’Iran

L’ambassade de France à Téhéran ne connaîtra pas d’ambassadeur, avant des explications convaincantes sur un complot d’attentat à la bombe visant un rassemblement des opposants iraniens à Paris, le 30 juin dernier
L’ambassade de France à Téhéran ne connaîtra pas d’ambassadeur, avant des explications convaincantes sur un complot d’attentat à la bombe visant un rassemblement des opposants iraniens à Paris, le 30 juin dernier

La France ne nommera pas de nouvel ambassadeur à Téhéran avant d'avoir obtenu des informations de l'Iran à la suite d'un complot d’attentat à la bombe contre un rassemblement de l'opposition iranienne à Paris en juin dernier, ont déclaré mercredi les autorités françaises, citées par Reuters.

Un diplomate iranien basé en Autriche et trois autres personnes ont été arrêtés parce qu'ils étaient soupçonnés d'avoir planifié l'attaque lors d'une réunion du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI).

L'incident a infecté les relations au moment même où la France et ses partenaires européens cherchent à sauver un accord nucléaire entre Téhéran et les puissances mondiales en 2015.

L'ambassadeur de France en Iran est parti cet été. L'Iran n'a pas non plus remplacé son ambassadeur à Paris.

"Nous avons un chargé d'affaires aujourd'hui à Téhéran et il y a un dialogue de haut niveau entre les autorités françaises et iraniennes ", a déclaré une source présidentielle française.

"Nous travaillons ensemble pour mettre en lumière ce qui s'est passé autour de cet événement... Je ne dirais pas qu'il y a un lien direct, mais l'Iran a promis de nous donner des faits objectifs dans les semaines à venir qui nous permettraient de poursuivre nos relations diplomatiques comme elles le sont aujourd'hui".

Une source diplomatique française a déclaré que la nomination avait effectivement été suspendue en raison du complot présumé.

En août, le ministère français des Affaires étrangères a demandé à ses diplomates et à ses fonctionnaires de reporter indéfiniment tout voyage non essentiel en Iran, citant le complot et un durcissement de l'attitude de Téhéran envers la France, selon un mémo interne vu par Reuters.

Le président Emmanuel Macron discutera probablement de la question avec le président iranien Hassan Rouhani lors de leur rencontre le 25 septembre en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, a indiqué la source.

Malgré cela, les tensions entre Paris et Téhéran se sont accrues ces derniers mois, Macron et son gouvernement étant de plus en plus frustrés par les activités de l'Iran dans la région du Moyen-Orient, en particulier son programme de missiles balistiques.

(Avec Reuters)

Recommandés

Derniers infos et articles