728 x 90

La grande manifestation des sympathisants de la Résistance iranienne à Bruxelles

Place Schuman , le samedi 15 juin à 14h

cnri manif
cnri manif

Alors les Iraniens de la diaspora vont se retrouver à Bruxelles sur la place Schuman pour dire à l’Union européenne, pour qu’à l’instar des Etats-Unis, elle mette fin à sa politique de complaisance avec les mollahs et que si elle ne veut pas entendre les Iraniens qu’au moins elle n’aide plus leurs bourreaux.

Des milliers de sympathisants de l'opposition et des dizaines de groupes et d'associations de défense des droits seront présents au rassemblement.

Après une année intense de protestations en 2018 en Iran, les partisans de la Résistance iranienne hors d'Iran participeront à des manifestations pour le changement de régime en Iran. De grands rassemblements auront lieu en juin et juillet également à Washington, Berlin et Londres.

Ils vont faire entendre au monde qu’ils veulent la séparation de la religion et de l’Etat, qu’ils veulent l’égalité des femmes et des hommes, la fin de la ségrégation sexuelle et la fin du voile obligatoire. Ils vont dire qu’ils veulent la fin des discriminations et des châtiments inhumains, qu’ils veulent l’abolition de la peine de mort et une justice impartiale, qu’ils veulent un état de droit.

Tous ces points et d’autres encore sont consignés dans le programme en 10 points de Maryam Radjavi.

Une alternative crédible

Les Iraniens ont la chance d’avoir une alternative politique, populaire et démocratique, fin prête à prendre le relai. Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) se bat depuis près de 40 ans pour apporter la liberté en Iran et a su prouver sa compétence. Ce parlement en exil est constitué d’une majorité de femmes et a élu à sa tête Maryam Radjavi, pour instaurer la liberté et la démocratie.

C’est parce qu’elles sont la bête noire des mollahs misogynes que les femmes sont en première ligne sur tous les fronts contre la dictature religieuse et qu’elles ont pris les commandes de la résistance à tous les échelons. Et c’est justement pour cela que ce gouvernail féminin garantit la démocratie de demain en Iran.

L’égalité des femmes dans la pratique dans les rangs de la Résistance iranienne depuis trois décennies lui donne une expérience sans précédent pour écarter les obstacles culturels et sociaux dans l’Iran de demain.

Certes, la dictature religieuse se décarcasse pour déverser des tombereaux de calomnies et de fake news sur son alternative. Elle cherche à la noircir pour préparer le terrain à des attentats terroristes sur le sol européen contre ses opposants, et faire croire qu’il n’y a pas d’alternative.

Cependant les Iraniens savent qu’elle existe, la soutiennent et la défendent. Ils seront à nouveau dans la rue le 15 juin pour le crier haut et fort. C’est à eux et à eux seuls que revient le devoir de changer de régime et d’instaurer la liberté et la démocratie. Ils le peuvent et ils le veulent.

Aux Européens de les entendre et de ne pas rater le coche.

Recommandés

Derniers infos et articles