728 x 90

Dans 310 villes de l’Iran :

La grève des routiers continue après 14 jours

La grève des routiers s’est continué dans 310 villes de l’Iran, malgré toutes les menaces et arrestations/sur la photo : la grève à Karaj (à l’ouest de Téhéran)
La grève des routiers s’est continué dans 310 villes de l’Iran, malgré toutes les menaces et arrestations/sur la photo : la grève à Karaj (à l’ouest de Téhéran)

Samedi marque le 14e jour consécutif d’une grève nationale organisée par des milliers de routiers dans plus de 310 villes d’Iran. Dans les 31 provinces du pays, les camionneurs poursuivent leur grève avec courage, protestant contre les bas salaires, la flambée des prix des pièces de rechange et des pneus, alors que les autorités refusent de répondre à leurs revendications. Cette grève se poursuit malgré les nombreuses menaces et complots des autorités.

À Bouchehr, dans le sud de l’Iran, le processus de déchargement des navires a été gravement perturbé en raison de la grève en cours des camionneurs.

Une conductrice s'est jointe à la grève des camionneurs et a envoyé un message appelant tous ses collègues à poursuivre leurs protestations jusqu'à ce que leurs demandes soient pleinement satisfaites.

Une conductrice sest jointe à la grève des camionneurs

Une conductrice sest jointe à la grève des camionneurs

 

À Najaf Abad, dans la province d’Ispahan, dans le centre de l’Iran, les camionneurs avaient l’intention de défiler avec leur camion pour montrer leur volonté de poursuivre cette grève. La police locale a bloqué leur chemin.

À Ahwaz, dans le sud-ouest, les entrepôts d’acier industriels sont pleins et aucun camion n’est disponible pour les transférer à leur emplacement final.

Vendredi, les autorités ont dépêché 20 agents en civil à un poste de chargement à Bandar Abbas, dans le sud de l'Iran, pour affirmer que les chauffeurs routiers avaient mis fin à leur grève. Cependant, les routiers qui manifestaient ont rapidement déjoué ce complot en mettant sur le net des photos montrant que les terminal des marchandises ne fonctionnaient pas et que la grève continuait.

Des photos montrant que le terminal des marchandise ne fonctionnaient pas à Bandar Abbas et que la grève continuait

Des photos montrant que le terminal des marchandise ne fonctionnaient pas à Bandar Abbas et que la grève continuait

 

En dépit de toutes les pressions et menaces exercées par les autorités du régime iranien, la grève s'est étendue à plus de 310 villes dans les 31 provinces iraniennes.

 

Recommandés

Deniers infos et articles