728 x 90

Hamedan : Pendaison d’un jeune homme malgré le retrait de la plainte

Mercredi 18 avril 2018, un jeune homme a été pendu à Hamedan (nord de l’Iran), malgré le retrait de la plainte et malgré l’annonce de l’abrogation de la peine capitale, 48h avant sa mise à exécution.

Bahman Varmarzyar, coiffeur et coach de bodybuilding faisait partie d’une équipe ayant effectué un vol à main armée contre une bijouterie à Hamedan, le 31 mars 2015. Pris de remords, l’équipe s’était remis à la police 18 mois après les faits et avait rendu tous les bijoux. La partie privée avait alors retiré sa plainte, ce qui n’a pas empêché la justice iranienne de prononcer la peine de mort pour tous les membres de l’équipe. 
Quelques jours avant la mise à application de la peine, la mère de Varmarzyar avait appelé à la clémence des autorités en s’appuyant sur le retrait de la plainte et sur le fait que son fils s’était rendu de son gré à la police. 
Le 16 avril, la justice avait même annoncé l’abrogation de la peine de mort du jeune homme, ce qui avait entraîné une véritable liesse dans les médias sociaux. La justice avait même annoncé à la mère du détenu que l’arrêt de l’exécution de la peine était dû à une grâce offerte par le Guide suprême, Ali Khamenei. 
Coup de théâtre le 17 avril : Kamran Hamzeh, le procureur de la province de Hamedan, affirme que l’annonce de l’abrogation de la peine était due à un « erreur juridique » . Le lendemain, le jeune homme a été pendu. 
Vous pouvez voir ci-dessous un vidéo sur les obsèques de ce jeune homme, dans laquelle on peut observer la peine et la douleur de la mère et des membres de la famille de la victime.

Recommandés

Deniers infos et articles