728 x 90

Iran: Les unités de résistance célèbrent la mémoire des fondateurs de l'OMPI

ompi fondateurs
ompi fondateurs

Les unités de résistance, affilié à l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, ont célébré, à travers une campagne d’affichage, la mémoire des fondateurs du mouvement à l’occasion du 47e anniversaire de leur mise à mort par la dictature du Chah.

Mohammad Hanifnejad, Saïd Mohsen et Asghar Badizadegan, ainsi que deux membres du comité central de l'OMPI, Mahmoud Asgarizadeh et Abdolrasoul Meshkinfam, ont été exécutés par un peloton d'exécution le 25 mai 1972. Créés en 1965 avec pour objectif de résister à la dictature du Chah, l’OMPI se présente comme un mouvement de « musulmans démocrates » qui combattent pour un « système pluraliste et laïque » en Iran.

Les fondateurs, de jeunes universitaires et intellectuels, ont péri dans les prisons de la SAVAK, la sinistre police politique de l’époque. Leur participation courageuse dans le combat contre le despotisme du Chah, leur a valu un fort capital de sympathie chez la population et les intellectuels iraniens, avant que ne fut déclenché la grande révolution de février 1979 qui mit fin à la monarchie en Iran. Leur idéaux de justice et d’égalité et leur tradition de lutte acharnée pour la souveraineté populaire, continuent d’irriguer le combat de la jeunesse iranienne et des unités de résistance pour le changement de régime vers la démocratie.

Les unités de résistance de l’OMPI ont marqué cet anniversaire, alors que la flamme de la résistance, du courage et du sacrifice des fondateurs reste plus vive que jamais en Iran. Les résistants de l’intérieur ont souligné leur détermination à poursuivre le combat pour le changement de régime en Iran et l’instauration de la liberté et de la démocratie dans l’antique pays.

À Téhéran, les membres de l’Unité de résistance 220 ont placé des affiches citant le dirigeant de la Résistance iranienne, Massoud Radjavi, qui célèbre la mémoire des fondateurs exécutés de l’OMPI. L'unité de résistance 212 à Téhéran ont également placé une affiche pour marquer cet anniversaire.

Les partisans de l'OMPI dans la ville de Qazvin, dans le nord-ouest de l'Iran, ont célébré la gloire et le courage des fondateurs de l'OMPI, ainsi que leur soutien à Massoud et Maryam Radjavi, les dirigeants de la Résistance iranienne.


À Machhad, dans le nord-est de l'Iran, les membres des unités de résistance et les sympathisants de l'OMPI ont commémoré l'anniversaire du 25 mai, en affichant divers affiches avec des citations notamment de Maryam Radjavi, en hommage aux fondateurs exécutés de l'OMPI en 1972.

À Chiraz, dans le centre-sud de l’Iran, les unités de résistance ont également marqué cette occasion par diverses activités.

Les villes d’Ispahan, Semnan, Kashan et Karaj ont également été témoins de diverses activités menées par les sympathisants de l’OMPI et les membres des unités de résistance.

Les partisans de l’OMPI dans les grandes villes de Téhéran, Machhad et Ispahan ont installé divers banderoles et affiches commémorant les fondateurs des Moudjahidines du Peuple d’Iran. À Téhéran, un groupe de militants a distribué de la nourriture aux nécessiteux.

Les membres d’une unité de résistance à Ardabil, dans le nord-ouest de l'Iran, ont écrit des graffitis sur les murs pour commémorer l'exécution, le 25 mai 1972, des fondateurs de l'OMPI.

Des membres de l’unité de résistance de l’OMPI à Zanjan, dans le nord-ouest de l’Iran, s’affichent les avec des images des fondateurs de l’OMPI exécutées le 25 mai 1972.

Les membres d’une unité de résistance de l’OMPI à Téhéran collent des affiches des fondateurs de l’OMPI sur les murs aux abords d’une grande autoroute.

Une unité de résistance de l’OMPI à Téhéran distribue de la nourriture aux nécessiteux. La population est frappée de plein fouet par la pauvreté et la misère économique provoqué par le régime corrompu d’Ali Khamenei.

Recommandés

Derniers infos et articles