728 x 90

Le Guide suprême battu par Twitter :

Khamenei reconduit la fatwa de mort de Rushdie, puis la retire sous la pression de Twitter

Le 14 février 2019, le compte Twitter d’Ali Khamenei, le Guide suprême de la République islamique, publie un poste incitant au meurtre du romancier britannique Salman Rushdie.
Le 14 février 2019, le compte Twitter d’Ali Khamenei, le Guide suprême de la République islamique, publie un poste incitant au meurtre du romancier britannique Salman Rushdie.

Twitter a caché puis supprimé vendredi un poste du compte du Guide suprême de la République islamique, Ali Khamenei, appelant au meurtre du romancier indien britannique Salman Rushdie.

Dans le tweet, le compte @ khamenei_ir, rappelle que la fatwa de mort prononcée en 1989 par l’Ayatollah Rouhollah Khomeiny, le fondateur de la République islamique, contre Salman Rushdie, pour son ouvrage Les versets sataniques, était "solide et irrévocable".

"Le verdict de l'Imam Khomeiny concernant Salman Rushdie est basé sur des versets divins et, tout comme les versets divins, il est solide et irrévocable", a indiqué jeudi, Ali Khamenei dans un poste de son twitter.

Ce tweet a attiré l'attention des utilisateurs de Twitter et des journalistes qui ont vu dans le message de Khamenei une tentative d'incitation au meurtre. Vendredi, un porte-parole de Twitter a déclaré qu'il était contraire à la politique de Twitter de publier des menaces de violence spécifiques ou de souhaiter des blessures graves, la mort ou la maladie d'une personne ou d'un groupe de personnes. Le géant des médias sociaux a décidé de supprimer le tweet et de le convertir en mode lecture seule, afin qu'aucun autre commentaire ne puisse être posté.

Finalement la bataille en Twitter et le Guide de la République islamique a été gagnée par le premier et Khamenei a dû revenir à un semblant de raison en supprimant ce poste provocateur.

Le 14 février 1989, une fatwa réclamant l’exécution de Rushdie est émise sur Radio Téhéran par l’Ayatollah Rouhollah Khomeiny, le fondateur de la République islamique, dénonçant son livre Les versets sataniques comme "blasphématoire". Khomeiny le condamne aussi pour apostasie, ce qui est passible de mort. Dans une fatwa, il précise que c’est désormais la responsabilité de tout musulman d’exécuter Rushdie et ses éditeurs.

"Je veux informer tous les musulmans que l'auteur du livre intitulé Les Versets sataniques, qui a été écrit, imprimé et publié en opposition à l'Islam, au prophète et au Coran, aussi bien que ceux qui l'ont publié ou connaissent son contenu, ont été condamnés à mort", écrit Khomeiny dans sa fatwa.

"J'appelle tous les musulmans zélés à les exécuter rapidement, où qu'ils les trouvent, afin que personne n'insulte les saintetés islamiques", ajoute la fatwa.

 

Recommandés

Derniers infos et articles