728 x 90

16 mars 1993

L’assassinat de Mohammad-Hossein Naqdi, le représentant du CNRI en Italie

Un diplomate tué par des diplomates assassins

Le Mohammad-Hossein Naqdi
Le Mohammad-Hossein Naqdi

Le 16 mars 1993, en plein centre-ville de Rome, en Italie, un commando venu de Téhéran tire à bout portant sur le véhicule de Mohammad-Hossein Naqdi, le représentant en Italie, du central de l’opposition, le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), tuant sur le coup le diplomate.

Dix ans auparavant, Naqdi était le Chargé d’Affaires de l’Ambassade d’Iran en Italie, quand il prit la décision courageuse de quitter ce poste en signe de protestation contre la Terreur noire qui faisait des ravages dans les rangs des opposants en Iran, pour rejoindre aussitôt le CNRI.

Pendant ces dix ans, ce maître de la diplomatie puisera dans toute sa perspicacité pour dénoncer le pouvoir en place, ce qui lui voudra toute la rancœur des dirigeants de Téhéran.

Ce n’est qu’en 2005 qu’un tribunal italien a commencé à juger le principal accusé de ce meurtre : Amir-Mansour Bozorguian, qui est lui aussi un diplomate, mais du type diplomate-assassin. Le procès et l’instruction n’ont jamais abouti.

Recommandés

Derniers infos et articles