728 x 90

Les unités de résistance en Iran

Les activités des militants de la résistance à Téhéran et en province

resistance
resistance

Les Unités de résistance, affiliés aux Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), ont mené cette semaine des activités à Téhéran, Karaj, Kerman, Lorestan, Khash, Sari, Saveh et dans le Khouzistan.

Les militants de la cause de la liberté prennent des risques énormes pour leurs vies en participant à ces activités clandestins contre la dictature islamiste. Cette dernière vient de condamner à mort des sympathisants de l’OMPI pour leurs activités pacifiques visant à dénoncer la répression que fait régner le régime dans la société iranienne.

À Téhéran, les membres de l’Unité de la résistance ont collé des affiches du dirigeant de la résistance iranienne, Massoud Radjavi, avec une citation sur le rôle funeste des gardiens de la révolution iraniens qui usent de la violence pour maintenir la dictature islamiste au pouvoir.

À Karaj, à l’ouest de Téhéran, les membres de l’unité de la résistance ont écrit sur une grande affiche: «Les pasdaran sont la principale force responsable de la sauvegarde du régime des mollahs - Unités de résistance - Mai 2019».

À Kerman, dans le centre de l’Iran, les sympathisants de l’OMPI ont collé une grande affiche dénonçant les pasdaran, une force répressive honni par la population en Iran.

À Téhéran, les membres des unités de résistance ont détruit une effigie du Guide suprême des mollahs, Ali Khamenei, sur le mur d’une base des pasdaran et de la milice du Bassidj. S'ils sont arrêtés, ces courageux militants risquent la torture et l’exécution.

Dans la province du Lorestan, dans l’ouest de l’Iran, une unité de résistance a détruit une affiche du régime située à l’entrée de la base du Bassidj, la milice répressive des pasdaran.

Dans le sud-est de l'Iran, à Khash, dans le Sistan-Baloutchistan, les militants intrépides ont détruit l'entrée d'une base des pasdaran.

À Téhéran, les sympathisants de l’OMPI ont collé des tracts ou affiches dénonçant les crimes des mollahs et leur implication dans l’exportation du fondamentalisme et du terroriste. « L’inscription des pasdaran sur la liste du terrorisme est un indicateur de la période de mobilisation pour le renversement du régime – les sympathisants de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, mai 2019. »

Une grande affiche posé sur le mur indique : « les pasdaran sont le principal instrument de la violence militaire et du maintien du système du Guide suprême des mollahs - Massoud Radjavi ».
Une tague indique : « A bas Khamenei, vive Radjavi »

À Sari, dans le nord de l’Iran, des résistants iraniens ont tagué les murs le slogan « à bas Khamenei, vive Radjavi ».
Un tract indique : « Avançons vers la formation de l’Armée de liberation avec les unités de résistance ». « La liberté en Iran avec Maryam Radjavi »

Dans la province du Khouzistan, dans le sud-ouest de l'Iran, des membres de l'unité de résistance 822 ont manifesté leur soutien à Maryam Radjavi et leur ferme détermination à poursuivre leur lutte jusqu'à ce que les mollahs soient renversés. « La justice et la liberté nécessite un prix et il faut les conquérir en confrontant les despotes. »


Dans la ville de Saveh, dans le centre de l'Iran, des membres d'une unité de la résistance ont écrit un panneau citant Massoud Radjavi: «Nos droits et notre liberté ne seront pas donnés gratuitement. Nous devons l'obtenir auprès des oppresseurs - partisans de l'OMPI / MEK. »

Recommandés

Derniers infos et articles