728 x 90

Iran

Les conséquences de l’inscription des pasdaran sur la liste noire

Les conséquences de l’inscription des pasdaran sur la liste noire
Les conséquences de l’inscription des pasdaran sur la liste noire

Le gouvernement américain a annoncé lundi avoir inscrit le Corps des gardiens de la révolution, pasdaran, sur la liste des organisations terroristes étrangères. Cette inscription est considérée comme l’un des événements les plus importants de l’histoire des désignations d’organisation terroristes étrangères et a été largement couverte par les médias internationaux.

L’annonce de cette décision et son entrée en vigueur la semaine prochaine est un développement important qui fait trembler les responsables iraniens. Le régime islamiste est entrée dans une période trouble qui risque de changer considérablement le rapport de forces international au dépend du régime des mollahs.

Le rôle de l'opposition iranienne

Pour étudier les événements qui ont conduit à la désignation des pasdaran en tant qu’organisation terroriste étrangère, il convient de prendre en compte les activités internationales de l’opposition iranienne. Cela fait de nombreuses années que cette dernière, et en particulier Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a exhorté à cette désignation, appelant les gouvernements américain et européen à mettre fin à la politique de complaisance avec les mollahs et les pasdaran et d’inscrire cette entité sur le liste noire.

De nombreuses livres et de documents ont été publiés et des dizaines de conférences ont été organisées aux États-Unis et en Europe par le CNRI. En ce qui concerne les intérêts du peuple iranien, cette désignation était attendue depuis longtemps. Le peuple iranien et la Résistance ont payé de leurs vies et de leurs biens, un lourd tribut pour cet objectif. Il est indéniable que cet événement important est le résultat d’un des plus grands efforts diplomatiques de l’opposition iranienne, de sa détermination et de sa lutte constante pour défendre l’intérêt national du peuple iranien.

Des implications majeures dans le futur

Lorsque cette désignation entrera en vigueur la semaine prochaine, l’un des principaux leviers de la politique répressive du régime sera mis à mal sur les plans politique, militaire, financier. Le Guide Suprême des mollahs, Ali Khamenei, observera une cuisante défaite des pasdaran, qu’il considère comme le pilier principal de la survie de son régime.

La politique de complaisance de l’Occident à l'égard du régime verra un revers considérable, qui ne profiterait qu'au peuple iranien et aux pays de la région. Enfin, cela modifiera l’équilibre au profit du soulèvement populaire et renforcera le statut de l’opposition iranienne.

La réaction des responsables iraniens indique clairement leur angoisse dans la mesure où ils tentent d'intimider la communauté internationale par le chantage. Derrière le rideau de toute de cette arrogance se cache l’effet psychologique dévastatrice de la désignation des pasdaran comme terroristes.

Les propos de Jason Blazakis, publiés le 5 avril dans le Wall Street Journal, résument la portée de cette décision. Celui qui occupait jusqu’à l’année dernière les fonctions de directeur du Bureau américain en charge de désigner les organisations terroristes étrangères, a déclaré que « jamais auparavant une entité gouvernementale n’avait été inscrite sur la liste des organisation terroristes étrangères : cette désignation aura des implications majeures dans le futur ».

Recommandés

Derniers infos et articles