728 x 90

Iran – Sommet de Varsovie :

Les dirigeants de Téhéran s’arrachent les cheveux !

Le ministère des Affaires étrangères de la Pologne
Le ministère des Affaires étrangères de la Pologne

L'Iran a convoqué le plus haut diplomate polonais basé dans le pays pour protester contre la décision de Varsovie d'accueillir un sommet organisé par Washington et jugé "anti-iranien", a indiqué dimanche un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le chargé d'affaires polonais, Wojciech Unolt, a été convoqué à ce ministère en signe de protestation contre "la conférence anti-iranienne soi-disant sur la paix et la sécurité", a déclaré le porte-parole Bahram Ghassemi sur son compte Telegram. Il a été signifié au diplomate que cette conférence était "un acte hostile des Etats-Unis contre l'Iran et les (autorités iraniennes) attendent de la Pologne qu'elle s'abstienne d'accepter d'organiser cette conférence", selon M. Ghassemi.

Dans une interview diffusée vendredi sur la chaîne américaine Fox News, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a annoncé la tenue les 13 et 14 février en Pologne d'une réunion ministérielle à laquelle participeront des dizaines de pays. Cette réunion sera centrée sur "la stabilité, la paix, la liberté et la sécurité au Moyen-Orient", a indiqué M. Pompeo, "et cela inclut un élément important qui est de s'assurer que l'Iran n'ait pas d'influence déstabilisatrice".

Plusieurs députés iraniens ont demandé l'expulsion de l'ambassadeur polonais. En signe de protestation, l'Organisation du cinéma iranien a annulé un festival de film polonais prévu le mois prochain à Téhéran.

La réaction officielle est venue du côté du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

"Le gouvernement polonais n'arrive pas à effacer la honte: alors que l'Iran a sauvé des Polonais pendant la Seconde Guerre mondiale, il accueille désormais un cirque anti-iranien", a raillé sur Twitter M. Zarif, en allusion au fait que l'Iran avait accueilli 100.000 ressortissants de ce pays pendant la Seconde Guerre mondiale.

Selon un communiqué, un responsable iranien anonyme a déclaré que si le sommet se poursuivait, l'Iran recourrait à une "contre action" non spécifiée contre la Pologne, sans donner plus de détails.

Dans une réplique à la convocation de son chargé d’affaires à Téhéran, le ministère polonais des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué que " la communauté internationale a le droit de dialoguer et de négocier sur diverses questions régionales et internationales."

" La Pologne a le droit d’organiser une conférence commune dont l’objectif est de créer un terrain propice pour des initiatives en vue d’instaurer la stabilité et le bien-être dans le Moyen-Orient ", ajoute le communiqué publié sur le site Web du ministère polonais des Affaires étrangères.

Recommandés

Derniers infos et articles