728 x 90

Téhéran et Racht – Manif des personnes spoliées :

Les manifestants pendent l’effigie d’un proche conseiller de Hassan Rouhani

À Téhéran, les manifestants expriment leur colère de la corruption systématisée en pendant l’effigie de l’ancien gouverneur de la Banque centrale, largement impliqué dans l’arnaque bancaire en Iran
À Téhéran, les manifestants expriment leur colère de la corruption systématisée en pendant l’effigie de l’ancien gouverneur de la Banque centrale, largement impliqué dans l’arnaque bancaire en Iran

Lundi 17 septembre 2018, les personnes spoliées par la Caisse d’épargne Caspienne, un établissement de crédit géré par les Gardiens de la révolution, ont manifesté dans les villes de Téhéran et Racht (dans le nord de l’Iran), pour réclamer le remboursement de leurs dépôts bancaires.

À Téhéran, les manifestants se sont rassemblés devant la Banque centrale, dans l’Avenue Mirdamad, où ils ont pendu symboliquement l’effigie de Valiollah Seif, l’ancien gouverneur de la Banque centrale, impliqué dans l’arnaque bancaire qui touche plus de 20 millions de personnes en Iran.

Ils ont ainsi exprimé leur colère de la nomination de Seif en tant que conseiller financier de Hassan Rouhani, le président de la République islamique, alors que les manifestants réclament depuis longtemps son procès. Les manifestants scandaient " mort à Seif ", " Nous répétons que nous n’en voulons pas de cette âne, on change sa selle ", et " le corrompu économique doit être exécuté " (voir la vidéo ci-dessous).

Valiollah Seif est un personnage très proche de Hassan Rouhani qui a gouverné la Banque centrale entre les années 2013 et 2018, où sa réputation a été fortement mise à mal lorsque Caspienne, l'un des cinq établissements de crédit agréés par la Banque centrale n'a pas été en mesure de rembourser les dépôts des clients. Incapable de donner une explication raisonnable au public, Valiollah Seif est devenu la cible du public qui le représente comme l’un des symboles de la corruption économique dans le pays. Il a toujours été protégé par Hassan Rouhani en personne, qui a longtemps refusé de l’évincer.

Introduit dans la liste des sanctions du Département du Trésor de l’administration américaine, ce qui rendait impossible toute transaction bancaire portant son signature incontournable en tant que gouverneur de la Banque centrale, il a été destitué de ce poste pour devenir un proche conseiller du président de la République des mollahs.

Par ailleurs, une manifestation similaire a été organisée par les personnes spoliées à Racht, la capitale de la province du Guilan, dans le nord de l’Iran. Les manifestants, en grande majorité des femmes, scandaient : " Dans un pays islamique, on court depuis deux ans, sans la moindre réponse" et "mort à la hausse des prix, mort à l'oppresseur, mort au pilleur" (voir la vidéo ci-dessous).

 

Recommandés

Deniers infos et articles