728 x 90

Les épargnants spoliés par les établissements financiers des pasdaran protestent à Téhéran

épargants spoliés
épargants spoliés

Mardi, un groupe d'épargnants spoliés par l’établissement financier "Samen Financial Institute", affilié aux gardiens de la révolution, se sont rassemblés devant le bureau du procureur général des mollahs à Téhéran pour fustiger la corruption du régime et exiger que leur argent volé par les pasdaran soit restitué.


Les manifestants ont scandé: «Avec un détournement de fonds en moins, nos problèmes seraient résolus», dénonçant la corruption rampante dans le pays dirigé par les islamistes.

La faillite de nombreux instituts de crédit a suscité un grand émoi dans la société iranienne, provoquant un mouvement de contestation depuis des mois.

A lui seul, l’institut Fereshtegan comptait 450 000 épargnants et totalisait 400 millions d’euros d’épargne. Selon le député du régime, Hossein-Ali Haji Delijani, 20 millions d’Iraniens, soit un quart de la population, seraient affectés par la faillite de ces instituts de crédit.

Ces établissements ont commencé, à partir de 2013, à accumuler des pertes à cause de la récession du marché mais surtout à cause des détournements de fonds, le favoritisme et la mauvaise gestion des directeurs, qui sont pour la plupart des pasdaran et protégés par leurs liens avec les autorités judiciaires et militaires.

Recommandés

Derniers infos et articles