728 x 90

Les points de vue de Maryam Radjavi

Maryam Radjavi : Un long chemin pour instaurer une démocratie en Iran
Maryam Radjavi : Un long chemin pour instaurer une démocratie en Iran

Maryam Radjavi, la présidente du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) a formulé ses points de vue dans les interventions qu’elle a eues à diverses occasions. En voici une compilation qui a été extraite de ces discours et messages :

 

L’intégrisme et son antithèse

L’intégrisme n’a rien à voir avec l’Islam. C’est une tyrannie en bonne et due forme qui abuse des sentiments religieux de la population pour justifier ses excès. C’est pourquoi, sa réplique doit être culturelle ; une antithèse qui représente le contenu réel de l’Islam, qui reconnaît la liberté des Hommes et rejette toute contrainte au nom de la religion.

 

La source de l’intégrisme contemporain

C’est une grave erreur stratégique de s’allier au pouvoir clérical de l’Iran pour combattre les atrocités de Daech. Il n’y aurait pas eu d’Al-Qaïda et de Daech, sans l’avènement du Califat de Khomeiny en Iran. Ce dernier a instauré le premier modèle du système politique reposant sur la règne d’un Califat qui se considère comme le représentant de Dieu sur la Terre. Constatant qu’un tel système peut régner par la terreur à l’intérieur du pays et l’expansion des horreurs et des massacres à l’extérieur, que d’autres groupes du Moyen-Orient se sont motivés pour faire pareil.

 

La transition du pouvoir au peuple iranien

- Après la chute de la théocratie en place, un gouvernement provisoire issu de la résistance sera chargé de transmettre le pouvoir au peuple iranien

- Ce gouvernement devra accomplir cette tâche au maximum dans les six mois qui suivront la chute du régime clérical.

- Ce gouvernement devra organiser des élections libres aux suffrages universelles pour la constitution d’une Assemblée constituante et législative nationale qui décidera du mode de pouvoir et de la Constitution future du pays.

 

La laïcité

- Nous prônons pour la séparation de l’État et de la religion

- Nous rejetons la religion obligatoire et la contrainte en religion.

- Nous prônons un islam authentique, à savoir un islam tolérant et démocratique, un islam qui défend la souveraineté populaire, un islam qui défend l’égalité des femmes et des hommes.

- Nous rejetons les discriminations religieuses et défendons les droits des fidèles de tous les cultes et de toutes les religions.

- Notre islam, c’est la fraternité de toutes les religions. Les guerres de religions et les divisions entre chiites et sunnites, sont les fruits empoisonnés du régime clérical en Iran.

- Nous rejetons toutes les dogmes dans la vie sociale et économiques.

 

Les femmes

- La place réservée aux femmes dans la vie politique, économique et sociale du pays est le véritable critère de démocratie d’un système politique.

- Les femmes doivent bénéficier des mêmes droits que les hommes dans toutes les sphères économiques, sociales et politiques. La discrimination à l'égard des femmes devra être abolie sous toutes ses formes.

- Le principe de la parité doit être reconnu dans la constitution du gouvernement.

- Toutes les lois de la charia imposées par l’intégrisme doivent être abrogée, notamment l’obligation du port de voile ou toute autre contrainte imposée au comportement vestimentaire, toutes les contraintes imposées dans le cadre de la famille (comme le mariage avant l’âge adulte, le choix du conjoint, le choix du divorce, le conditionnement des déplacements et des voyages, le choix de l’emploi, etc), toutes les contraintes devant la justice (comme le fait que le témoignage de deux femmes valent celui d’un homme), toutes les contraintes dans la société (comme le choix de ses études et de sa profession, les discriminations dans le monde du travail et dans les salaires, etc).

- Le proxénétisme et la traite des blanches doivent être combattus sous toutes ses formes.

La justice

- La justice doit être indépendant du pouvoir politique

- Nous prônons pour une justice moderne qui repose sur les normes internationales du droit.

- Toutes les lois issues de la charia telles que la loi du Talion, la lapidation, l’énucléation, les amputations, les flagellations, doivent être abrogées.

- La peine de mort sera abolie.

- La torture et toute forme de châtiments corporels seront interdites et poursuivis devant la loi.

 

Les minorités

- Nous reconnaissons la valeur du caractère multiculturel et multilingue de notre nation.

- Les minorités doivent être en mesure de préserver leur identité culturelle, religieuse et linguistique.

- Ils doivent être en mesure de parler, travailler et étudier dans leur langue maternelle et de la promouvoir.

- Les minorités doivent participer pleinement à la vie politique, économique et sociale et aux prises de décision nationales.

- Toute forme de discrimination sur la base de l’appartenance à une ethnie, un culte ou une religion sera abrogée.

 

 

Recommandés

Deniers infos et articles