728 x 90

Iran – résistance :

Les résistants ciblent la propagande de la dictature religieuse

6 janvier 2019 – Un résistant a mis le feu à un portrait géant du Dictateur de l’Iran et du fondateur de la République islamique, à Mashhad, dans le nord-est du pays
6 janvier 2019 – Un résistant a mis le feu à un portrait géant du Dictateur de l’Iran et du fondateur de la République islamique, à Mashhad, dans le nord-est du pays

Les unités des Moudjahidine du peuple à l’intérieur s’attaquent à l’appareil de propagande de la théocratie, en mettant le feu aux panneaux publicitaires géants qui comportent le portrait du Guide suprême de la République islamique, Ali Khamenei, ou un contenu censé générer le climat de terreur dans le pays.

Le 5 janvier, une unité de résistance a mis le feu à un portrait de Khamenei, sur l’autoroute Asia, dans la province de Golestan (nord de l’Iran), proche de la ville de Gorgan.

À Tabriz, grande ville du nord-ouest de l’Iran, des résistants ont mis le feu le 6 janvier, à un panneau géant comportant les portraits de Khamenei et du fondateur de la République islamique, Khomeiny, sur une nationale.

Le 6 janvier, une unité de résistance dans la ville de Mashhad (2e ville de l’Iran, au nord-est du pays) a mis le feu à un panneau géant comportant les portraits de Khamenei et de Khomeiny, qui se trouvait devant un centre de propagande du pouvoir en place.

Toujours à Mashhad, le 7 janvier, une autre unité de résistance a mis le feu à un portrait géant d’Ali Khamenei, le Dictateur de l’Iran.

Selon les lois de la théocratie en place, toute personne liée aux Moudjahidine du peuple est passible de la peine de mort. Ce genre d’action constitue donc une véritable opération avec risque de mort en cas d’arrestation.

Recommandés

Derniers infos et articles