728 x 90

Les États-Unis et ses alliés du Golfe sanctionnent le Hezbollah libanais

Hassan Nasrallah n’est pas un simple allié de Téhéran : ses liens sont organiques
Hassan Nasrallah n’est pas un simple allié de Téhéran : ses liens sont organiques

 

Mercredi 16 mai 2018, les États-Unis et six pays du Golfe réunis au sein du Centre contre le financement du terrorisme (TFTC) ont annoncé des sanctions contre les dirigeants du Hezbollah libanais, dont son chef Hassan Nasrallah, pour soutien au terrorisme.

 

Ses sanctions visent en particulier les membres du conseil de la choura, l’organe décisionnaire du mouvement chiite libanais créé en 1982 à l’initiative des Gardiens de la révolution de Téhéran, ainsi que des sociétés accusées de le financer.

« En visant le conseil de la choura du Hezbollah, nos nations rejettent collectivement la fausse distinction entre une soi-disant aile politique et les desseins terroristes mondiaux du Hezbollah », a affirmé le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, dans un communiqué.

Recommandés

Deniers infos et articles