728 x 90

En infraction avec la résolution de l’ONU :

L’Iran continuera à développer et à tester des missiles

" Des tests de missiles sont effectués pour la défense et la dissuasion du pays, et nous allons continuer dans cette voie ", a déclaré le brigadier général Abolfazl Chekarchi, porte-parole des forces armées iraniennes
" Des tests de missiles sont effectués pour la défense et la dissuasion du pays, et nous allons continuer dans cette voie ", a déclaré le brigadier général Abolfazl Chekarchi, porte-parole des forces armées iraniennes

L'Iran a annoncé dimanche qu'il continuerait à tester ses missiles pour renforcer ses défenses, après que les États-Unis aient condamné l’essai par Téhéran d’un missile balistique de moyenne portée capable de transporter plusieurs ogives.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a condamné samedi l’essai par l'Iran d'un missile balistique à moyenne portée, en violation de l'accord international de 2015 sur le programme nucléaire iranien, dont Washington s'est retiré.

" Des tests de missiles (...) sont effectués pour la défense et la dissuasion du pays, et nous allons continuer dans cette voie ", a déclaré le brigadier général Abolfazl Chekarchi, porte-parole des forces armées iraniennes, selon l'agence de presse semi-officielle Tasnim, proche des Gardiens de la révolution.

" Nous continuerons à développer et à tester des missiles. C'est en dehors du cadre des négociations (nucléaires) (…) nous ne demanderons la permission à aucun pays ", a ajouté Chekarchi.

Il n'a ni confirmé ni démenti que l'Iran avait testé un nouveau missile.

Un peu plus tôt, John Bolton, conseiller américain à la sécurité nationale, avait tweeté: " L'Iran vient de faire l'essai d'un ... missile balistique capable d'atteindre Israël et l'Europe. Ce comportement provocateur ne peut être toléré. "

La résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies a consacré l'accord nucléaire de 2015 entre l'Iran et la Grande-Bretagne, la Chine, la France, l'Allemagne, la Russie et les États-Unis, dans lequel Téhéran a mis fin à son programme controversé d'enrichissement d'uranium en échange de la fin des sanctions internationales.

La résolution dit que l'Iran est "appelé" à s'abstenir pendant huit ans des travaux sur les missiles balistiques conçus pour transporter des ogives.

 

(Avec Reuters)

Recommandés

Deniers infos et articles