728 x 90

Iran - Inondations :

Khouzistan: Des milliers de gens évacués ne savent pas où aller

La province du Khouzistan (dans l’ouest de l’Iran) – Des milliers de personnes ont reçu l’ordre d’évacuer leur ville ou village sans savoir où aller.
La province du Khouzistan (dans l’ouest de l’Iran) – Des milliers de personnes ont reçu l’ordre d’évacuer leur ville ou village sans savoir où aller.

Les autorités iraniennes ont ordonné samedi l'évacuation de milliers d'habitants de six villes du sud-ouest en raison du risque de crue, a indiqué l'agence de presse officielle Irna.

Des pluies torrentielles se sont abattues ces derniers jours dans la province du Khouzistan faisant craindre une crue imminente du fleuve Karkeh sur lequel sont construits plusieurs barrages qui pourraient céder sous la pression et mettre en danger les habitants des villes situées le long des berges.

Les vannes du barrage de Karkheh ont été ouvertes

Les autorités ont déjà dû ouvrir en urgence les vannes du barrage de Karkheh, l'un des plus importants de la région, pour éviter une surcharge trop importante. Six villes "doivent être évacuées le plus vite possible", a déclaré le gouverneur de la province, Gholamreza Shariati, selon Irna.

Ces villes sont Hamidiyeh, Susanguerd, Bostan, Abu Homeyzeh, Kut-e Seyyed Naim et Rafi, précise la même source. Ces villes font partie des deux comtés de Dasht-e Azadegan et Hoveyzeh.

"Nous conseillons aux femmes et aux enfants d'être évacués et aux jeunes adultes de rester pour aider", a-t-il ajouté, précisant que la situation est "critique", de nouvelles averses étant prévues samedi dans cette province du sud-ouest.

Par ailleurs, les autorités ont également ordonné l’évacuation de la partie occidentale de la ville d’Alhayi, proche d’Ahvaz (la capitale de la province).

Plus au nord dans la même province, dans le comté de Suse, l’ordre d’évacuation a été donné à plusieurs quartiers de la ville d’Alvan, la capitale du district de Shavur.

Jeudi, Guriyeh, une ville du district rural de Shoaybiyeha avait reçu l’ordre d’évacuer ses habitants.

En tout, quatorze villes et cent-dix villages ont reçu l’ordre d’évacuer, révèle l’Agence de presse Fars.

Selon la presse iranienne, dont l’Agence Fars, ces ordres d’évacuation ne précisent pas le lieu où ces habitants doivent être logés provisoirement.

400 000 habitants en danger

Selon le ministre de l'Intérieur Abdolreza Rahmani Fazli, 400 000 habitants du Khouzistan sont menacés par les inondations, a indiqué Irna. L'Iran, pays réputé pour son aridité, est frappé depuis une vingtaine de jours par de violentes intempéries.

Une première vague d'inondations a touché le nord-est du pays le 19 mars et une deuxième l'ouest et le sud-ouest le 25 mars. Une dernière vague sévit depuis le 1er avril, de violentes averses s'abattant sur l'ouest et le sud-ouest du pays.

Les médias sociaux et le net regorgent de témoignages et des plaintes de la population sinistrée qui déplore l’inexistence, l’insuffisance dans certaines régions, des secours de l’État.

Recommandés

Derniers infos et articles