728 x 90

Iran - Téhéran :

Manif des personnes arnaquées par des établissements soutenus par l’État

Les personnes arnaquées par la Caisse d’Épargne Caspienne ont manifesté lundi à Téhéran devant le Parlement
Les personnes arnaquées par la Caisse d’Épargne Caspienne ont manifesté lundi à Téhéran devant le Parlement

Lundi 3 décembre 2018, les personnes arnaquées par la Caisse d’Épargne Caspienne ont manifesté à Téhéran devant le Parlement, pour réclamer le remboursement de leurs dépôts bancaires.

Les manifestants ont ciblé le pouvoir en place en scandant notamment " Notre argent a été perdu, il a été victime des commissions versées à ceux qui se trouvent au-dessus " (voir la vidéo ci-dessous).

Les épargnants de Caspienne ont également exprimé leur ras-le-bol en déplorant l’inertie de la justice de la théocratie en place, après deux ans où ils ont déposé plainte. Ils scandaient " ça fait deux ans qu’on coure et on n’a entendu que des mensonges " (voir la vidéo ci-dessous).

À Téhéran toujours, les personnes arnaquées par l’Institut Samen, un établissement de vente de l’or via l’Internet, ont manifesté devant le Parquet pour réclamer la restitution de leurs fonds. Les manifestants ciblaient le ministère de l’Industrie qui a donné l’autorisation du commerce de l’or à cet Institut, en scandant " celui qui a préparé le terrain à la corruption doit être exécuté " (voir vidéo ci-dessous).

Les établissements financiers sont au centre d’une grande arnaque qui a fait 20 millions de victimes en Iran, selon les chiffres officiels. Par des magouilles compliquées, des institutions d’État telle que la Banque centrale ou les ministères ont établi de nombreux établissements financiers tenus par les Gardiens de la révolution et d’autres organes du régime en place. Ces établissements ont d’abord offert des bénéfices fructueux aux dépositaires, avant de bloquer les comptes de ces derniers sous divers prétextes et de confisquer leur argent.

Recommandés

Deniers infos et articles