728 x 90

Maryam Radjavi appelle à la solidarité générale avec la grève des commerçants

Grande présence policière aujourd’hui devant le passage Aladin à Téhéran
Grande présence policière aujourd’hui devant le passage Aladin à Téhéran

Lundi 14 mai 2018, Maryam Radjavi a appelé à la solidarité générale avec la grève des commerçants qui a gagné bon nombre des centres commerciaux à Téhéran et ailleurs en Iran.

«Vive les honorables commerçants du bazar de Téhéran et d’autres villes d’Iran qui protestent contre la politique inhumaine des mollahs en faisant grève. Une politique qui a plongé la majorité des Iraniens dans la misère », a écrit la dirigeante de l’opposition iranienne dans son lien twitter.

Lundi 14 mai 2018, de nombreuses parties du bazar de Téhéran ont fait la grève contre la hausse artificielle des tarifs des monnaies étrangères par rapport au rial iranien. Alors que le président Hassan Rouhani avait promis de fixer le prix du dollar à 42000 rials (0.83€), la monnaie iranienne est vendue à plus de 80000 rials (1.59€) sur le marché noir ; la plupart des bureaux d’échange officiels étant fermés.

Aujourd’hui, la plupart des centres commerciaux du bazar de Téhéran étaient fermés, notamment le bazar des Koweïtiens, le bazar des chaussures, le passage Sadaf, le bazar de l’avenue Cyrus, le bazar des téléphones portables à Charssou et au passage Aladin.

Ce grève générale a eu lieu alors que la plupart des commerçants avaient été menacés par les services secrets des conséquences de ce mouvement.

Une grande présence policière a marqué la plupart des quartiers où se trouvent les bazars de Téhéran, notamment le carrefour Molavi, la Place Imam Hussein et l’Avenue Ferdossi.

La ville d’Ardebil (nord-ouest de l’Iran) a également rejoint le mouvement de grève des commerçants.

La résistance iranienne a appelé les Iraniens, notamment les jeunes de se solidariser avec les commerçants en grève.

 

Recommandés

Deniers infos et articles