728 x 90

Grève des commerçants :

Maryam Radjavi déclare son soutien aux grévistes

La hausse des prix et la récession ne guériront qu’avec la chute du pouvoir en place et l’avènement d’une démocratie, a affirmé Maryam Radjavi
La hausse des prix et la récession ne guériront qu’avec la chute du pouvoir en place et l’avènement d’une démocratie, a affirmé Maryam Radjavi

Maryam Radjavi a déclaré son soutien aux commerçants qui ont entamé un mouvement de grève dans des dizaines de villes de l’Iran pour protester contre la montée en flèche des prix et la chute du pouvoir d’achat qui ont entraîné la stagnation du marché, indique un communiqué du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI).

" Tant que les mollahs seront au pouvoir, la hausse des prix, la récession et la précarité persisteront ; la seule solution est l’instauration d’une démocratie et d’un régime populaire ", a affirmé la dirigeante de l’opposition iranienne, citée par la même source.

La présidente du CNRI a rendu hommage aux marchands de bazars et commerçants de Téhéran et de dizaines d'autres villes iraniennes, pour leur courage. Elle a déclaré que la grève du bazar, en même temps que celle des routiers iraniens, montre que la population en général aspire à un changement de régime.

 

Depuis ce matin, conformément à un appel lancé il y a quelques jours, et malgré les mesures de répression du régime, une grande partie du Grand Bazar de Téhéran et des bazars de dizaines d’autres villes ont rejoint le mouvement de grève.

Bandar Gonaveh, Abhar et Rafsanjan.

 

La grève a été observée dans le nord-ouest de l’Iran, dans les provinces de l’Azerbaïdjan occidental (les villes d’Ourmia, Sardasht et Piranshahr, Miandoab), l’Azerbaïdjan oriental (les villes de Tabriz, Azarshahr et Maragha), Kurdistan (les villes de Sanandaj, Marivan, Baneh, Saqqez), Zanjan (les villes de Zanjan et Abhar) et Ardabil (la ville de Parsabad) ; dans le nord, dans la province du Guilan (la ville de Racht) et la province de Golestan (les villes de Gorgan et Bandar Torkaman) ; dans l’ouest, dans la province de Kermanshah (les villes de Kermanshah et Paveh) ; dans le centre, dans la province d’Alborz (la ville de Karaj), la province d’Ispahan (les villes d’Ispahan, Shahreza, Mobarakeh) et dans la province d’Arak (ville d’Arak) ; dans le sud, dans la province de Kerman (les villes de Kerman et Rafsanjan) et la province de Fars (les villes de Chiraz et Kazerun) ; dans le sud, la province de Bouchehr (les villes de Borazjan, Bandar Ganaveh) ; dans le sud-est, dans la province du Sistan-et-Baloutchistan (les villes de Zahedan, Iran Shahr, Nik Shahr, Chabahar, Konarak, Hirmand et Saravan) ; et dans le nord-est dans la province de Khorasan-e Razavi (la ville de Mashhad).

Mme Radjavi a précisé la grève nationale des commerçants et des camionneurs font partie du soulèvement populaire visant à renverser le régime et à instaurer la liberté et la justice sociale. Elle a dit que sous le régime des mollahs, les richesses du pays, qui devrait être dépensées pour la prospérité du peuple, sont gaspillées dans l'exportation du terrorisme, les guerres extérieures et les détournements de fonds effectués par les mollahs au pouvoir.

Recommandés

Deniers infos et articles