728 x 90

Iran - Albanie :

Maryam Radjavi reçoit une délégation parlementaire albanaise

Six députés du parlement albanais ont rencontré mardi Maryam Radjavi, la présidente du Conseil national de la résistance iranienne
Six députés du parlement albanais ont rencontré mardi Maryam Radjavi, la présidente du Conseil national de la résistance iranienne

Maryam Radjavi a reçu mardi, le 4 décembre 2018, une délégation de députés albanais, conduite par Edi Paloka, vice-président du parlement.

Cinq autres député du parlement albanais, MM. Edmond Spaho, Endri Hasa, Xhemal Gjunkshi, et Mmes Grida Duma et Valentina Duka étaient également présents à cette rencontre.

Le parlement mais aussi l’opinion publique albanaise se réjouissent de la présence des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) dans leur pays, a affirmé Edi Paloka lors de cette rencontre.

" Votre courage et votre détermination constituent un exemple dans l’histoire et c’est la raison pour laquelle le soutien international dont jouit votre résistance grandit chaque jour ", a dit le député Edmond Spaho.

" En Albanie nous sommes tous en faveur de votre présence ici, parce que vous représentez les valeurs de la liberté et de la démocratie. Vous avez ravivé les valeurs humaines authentiques de l’Islam et vous vous opposez aux contraintes religieuses ", a précisé La députée Grida Duma.

" Nous vous remercions pour tout ce que vous faites pour la liberté en Iran et surtout pour les droits des femmes ", a déclaré pour sa part Valentina Duka.

" Nous soutenons activement votre mouvement ", a ajouté Endri Hasa.

Xhemal Gjunkshi a affirmé qu’avec ses collègues, il apportait son soutien à la résistance iranienne et il a formulé ses vœux pour qu’elle parvienne à son but, c’est-à-dire la liberté en Iran.

Maryam Radjavi a remercié la délégation parlementaire pour l’accueil que les partis albanais au pouvoir comme dans l’opposition ont réservé à l’OMPI.

Les manifestations et les protestations des diverses couches de la société iranienne se poursuivent et se développent, a expliqué la présidente du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI).

" Bien que l’Iran soit un pays riche, la majorité des Iraniens vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté. Le chômage, l’inflation et la corruption frappent de plein fouet la société et la population est déterminée à y mettre fin pour instaurer la liberté."

La dirigeante de l’opposition iranienne a émis le vœu qu’avec la victoire du peuple iranien et de sa résistance, la région et le monde seront bientôt débarrassés des guerres et du terrorisme des mollahs et qu’un nouveau chapitre s’ouvrira dans les relations entre l’Iran et l’Albanie.

Recommandés

Deniers infos et articles