728 x 90

Le musée d’Achraf : un voyages inédit au coeur de 120 ans de lutte pour la souvraineté du peuple iranien

Les souffrances et la résilience d’un peuple épris de liberté

musée d'Achraf 3
musée d'Achraf 3

musé achraf4

La cité d'Achraf 3, Albanie, accueille un hommage historique aux milliers de héros tombés pour la cause de la liberté et de la démocratie en Iran. L'exposition a pour but de raconter une histoire émouvante sur les souffrances , mais aussi sur la détermination du peuple iranien à instaurer la démocratie et la souvraineté populaire à tout prix.

musé achraf1

L'énorme édifice, appelée « Zohreh » en l'honneur de Zohreh Gha'emi, une dirigeante courageuse de l’OMPI assassinée par les mollahs en septembre 2013, contient des images et des souvenirs de « 120 ans de lutte pour la liberté et la souvraineté du peuple iranien ».

musé achraf2

A l'entrée, on découvre d'immenses portraits des fondateurs de l’OMPI et des dirigeants de divers mouvements démocratiques des dernières décennies en Iran. Il s'agit notamment des dirigeants de la Révolution constitutionnelle de 1906 et du populaire premier ministre Mohammad Mossadegh.

musé achraf3

Les murs de douze pieds de haut présentent des milliers de portraits souriants de jeunes femmes, de jeunes hommes, d'adolescents … cruellement assassinés parce qu'ils défendaient leurs convictions démocratiques.

Des dizaines de manifestants martyrisés depuis 1981 sont honorés, ainsi que 120 000 membres de l’OMPI tués par le régime théocratique.

musé achraf5

Des détails sur les personnes tuées – notamment des filles d'à peine 13 ans – sont plaqués sur d'immenses murs qui contiennent une carte de chaque province iranienne avec des centaines de noms et de photos associés.

Les artefacts faits à la main de prisonniers politiques, de mères et de pères torturés pour leurs croyances, sont des souvenirs poignants de la résistance et de la persévérance d'une génération portée par l'idéal de liberté.

musé achraf7

Le musée contient des cellules horribles de prison grandeur nature, ainsi que des répliques et des modèles réalistes montrant comment 30 000 prisonniers politiques ont été brutalement exécutés en 1988 sur ordre de Khomeiny, le fondateur du régime obscurantiste.

L'une des répliques montre des femmes forcées de s'asseoir dans une espace de 1 mètre carré, appelée « cage » pour un période allant jusqu’à huit mois. La prisonnière perdrait tous ses sens corporels et s'évanouirait en se levant après de longues journées passé accroupi dans un si petit espace. Elles ont subis d'énormes tortures psychologiques, ce qui a conduit beaucoup d'entre elles à développer des problèmes mentaux aigus.

musé achraf9

Ces emprisonnements cruels et ces exécutions par le régime islamiste sont des exemples évidents de crimes contre l'humanité. Pourtant, la réponse inspirante du peuple iranien est la persévérance et une volonté inébranlable pour renverser la tyrannie.

musé achraf11

musé achraf12

musée d'Achraf 3

Recommandés

Derniers infos et articles