728 x 90

20 mars 1951

La nationalisation du pétrole iranien

Le pétrole iranien revient enfin aux Iraniens

Téhéran, Iran - Des manifestants iraniens tiennent en l'air une pancarte arrachée des bureaux centraux de l'Anglo-Iranian Oil Company à Téhéran
Téhéran, Iran - Des manifestants iraniens tiennent en l'air une pancarte arrachée des bureaux centraux de l'Anglo-Iranian Oil Company à Téhéran

Le 20 mars 1951 le pétrole iranien est nationalisé grâce à une lutte politique effrénée menée par le Premier ministre, Mohammad Mossadegh.

En 1901, sous la dynastie des Qajar, un britannique, William Darsy, avait acheté à un prix dérisoire le monopole de la prospection, de l’exploitation, du transport et de la vente du gaz et du pétrole iranien. Autant dire qu’avait commencé alors une nouvelle ère de colonisation pétrolière de l’Iran.

En 1933, Reza Chah, le fondateur de la dynastie des Pahlavi, annule l’accord de Darsy pour en signer un autre, non mois déshonorant, qui attribue au gouvernement britannique le monopole de toutes les exportations du pétrole iranien jusqu’en 1993.

Mohamed Mossadegh fut le premier qui commença à dénoncer le contenu asservissant de ce nouvel accord, soulevant l’attention de l’opinion publique. Il entamera alors un mouvement national de lutte contre le véritable pillage des richesses du pays par l'Anglo-Iranian Oil Company.

Cette lutte donne ses fruits en 1951 pour aboutir à l’adoption par le Parlement et le Sénat, d’un projet de loi sur la nationalisation du pétrole présenté par Mossadegh.

L’annonce déclenchera une véritable liesse populaire dans le pays et aura un impact de taille dans les luttes pour l’indépendance dans tout le Moyen Orient.

Recommandés

Derniers infos et articles