728 x 90

Iran – Une haute autorité judiciaire :

" Au nom de Dieu, nous nous ingérons dans la vie des gens "

" La loi du Talion, les châtiments, les coups de fouet et autres verdicts prononcés par la loi islamique vont atténuer les châtiments de l’individu dans l’au-delà ", dit Ali Mozafari, une haute autorité judiciaire de la République islamique
" La loi du Talion, les châtiments, les coups de fouet et autres verdicts prononcés par la loi islamique vont atténuer les châtiments de l’individu dans l’au-delà ", dit Ali Mozafari, une haute autorité judiciaire de la République islamique

" Dans la République islamique, nous nous ingérons dans la vie des gens au nom de Dieu et au nom de l’Imam Mahdi ", a dit le chef du judiciaire de la province Khorasan-e Razavi, au nord-est de l’Iran.

" La loi du Talion, les châtiments, les coups de fouet et autres verdicts prononcés par la loi islamique vont atténuer les châtiments de l’individu dans l’au-delà ", a encore dit le religieux, Ali Mozafari, lors d’une réunion avec les autorités carcérales, le 8 janvier.

" Les châtiments que subissent les condamnés sous le pouvoir islamique est un acte spirituel qui comptera dans l’au-delà."

Ce n’est pas la première fois que les autorités judiciaires de la République islamique prétendent tenir leur autorité de Dieu. Au début du mois de septembre dernier, Gholamali Sadeghi, le procureur de la province de Khorasan-e Razavi avait également insisté sur le fait que " le ministère public s’ingère dans tous les sujets ". " Les pouvoirs du procureur ne sont qu’un pouce moins de ceux de Dieux " (sic), avait-il lancé.

Ces propos choquant révèlent la différence de la République islamique avec toute autre dictature classique dans le monde. La répression n’est pas seulement politique ou économique : les autorités judiciaires se voient un devoir de s’ingérer dans la vie privée des gens.  

Recommandés

Derniers infos et articles