728 x 90

Un commandant des Gardiens de la révolution avoue :

" Nous avons dit aux Yéménites de cibler deux pétroliers saoudiens et ils l'ont fait "

Le 26 juillet, les Houthis ont attaqué des pétroliers saoudiens dans le détroit de Bab Al-Mandeb, ce qui a entraîné l'arrêt du transport de pétrole par cette voie maritime
Le 26 juillet, les Houthis ont attaqué des pétroliers saoudiens dans le détroit de Bab Al-Mandeb, ce qui a entraîné l'arrêt du transport de pétrole par cette voie maritime

Le régime iranien a ordonné aux Houthis du Yémen d'attaquer deux pétroliers saoudiens il y a environ deux semaines, selon l’Agence de presse Fars, proche des Gardiens de la révolution. Les Houthis ont attaqué deux pétroliers saoudiens dans la mer rouge.

"Nous avons dit aux Yéménites de prendre pour cible deux pétroliers saoudiens et ils l'ont fait ", a reconnu Naser Shabani, commandant adjoint des opérations de la base Sarallah des Gardiens de la révolution, cité par Fars.

Après avoir pris conscience des répercussions de ces aveux, l’Agence Fars, qui avait publié les déclarations de Shabani lundi, en a retiré des parties quelques heures plus tard.

La partie mise en relief en rouge dans la dépêche de l’Agence Fars sur les aveux d’un commandant des Gardiens de la révolution, a été retirée dans la même dépêche quelques heures plus tard (en bas)

La partie mise en relief en rouge dans la dépêche de l’Agence Fars sur les aveux d’un commandant des Gardiens de la révolution, a été retirée dans la même dépêche quelques heures plus tard (en bas)

Le 26 juillet, les Houthis ont attaqué des pétroliers saoudiens dans le détroit de Bab Al-Mandeb, ce qui a entraîné l'arrêt du transport de pétrole par cette voie maritime.

Le 14 juin, Reuters a indiqué que les débris de cinq missiles tirés sur l'Arabie Saoudite par le groupe Houthi du Yémen depuis juillet 2017 " partagent des caractéristiques de conception clés avec un type de missile connu " fabriqué par l'Iran et certains de ses composants ont été fabriqués en Iran, selon un rapport confidentiel livré au Conseil de sécurité par le chef de l'ONU Antonio Guterres.

C'est la première fois qu'un commandant militaire iranien admet que la république islamique donne l’ordre des opérations aux Houthis.

Recommandés

Derniers infos et articles