728 x 90

Un officiel reconnaît l’implication de l’Iran dans les attentats du 11 septembre

Téhéran a facilité la tâche des terroristes du 11 septembre 2001, reconnaît aujourd’hui un haut officiel du pouvoir iranien
Téhéran a facilité la tâche des terroristes du 11 septembre 2001, reconnaît aujourd’hui un haut officiel du pouvoir iranien

Près de 17 ans après les attentats qui ont changé le cours de l'histoire, un haut responsable du régime iranien a admis dans un récent entretien, que la République islamique d’Iran a facilité les attentats terroristes du 11 septembre perpétrés par des membres d'Al-Qaïda.

Téhéran a secrètement aidé et a fermé les yeux sur les activités des agents d'Al-Qaïda qui ont ensuite piloté des avions kamikase qui ont frappé les tours jumelles emblématiques de la ville de New York.

Mohammad-Javad Larijani, un assistant des affaires internationales au sein du pouvoir judiciaire du régime iranien, a révélé comment les services secrets iranien ont secrètement facilité le passage des terroristes d'Al-Qaïda. Dans une interview accordée à la télévision d’État iranienne, Larijani a déclaré que les agents terroristes avaient également trouvé refuge en Iran.

"Notre gouvernement a accepté de ne pas estampiller les passeports de certains d'entre eux parce qu'ils étaient sur des vols de transit pendant deux heures et qu'ils reprenaient leurs vols sans que leur passeport soit estampillé. Cependant, leurs mouvements étaient sous la supervision complète des services de renseignements iraniens ", a expliqué Larijani qui est le frère du chef du parlement, Ali Larijani, et du chef du pouvoir judiciaire, Sadeq Larijani.

C’est la première fois qu’un haut officiel de la théocratie iranienne reconnaît que l’Iran a facilité les attentats terroristes du 11 septembre 2001d’Al-Qaïda.

Pendant des années, Washington n’a pas cessé d’accuser Téhéran d'avoir été impliqué dans les tueries du 11 septembre, ce qui a conduit son appareil judiciaire à prendre des mesures pour condamner le régime iranien à des milliards de dollars d'amende. La Commission américaine sur les attentats du 11 septembre, chargée de mener une enquête approfondie sur ces attentats, est parvenue à la conclusion accablante que le régime iranien a facilité la tâche des terroristes d'Al-Qaïda. La politique d'apaisement qui a été de vigueur à l’égard du régime iranien a cependant empêché toute sanction sérieuse contre le pouvoir des ayatollahs.

Larijani a ajouté que les autorités iraniennes n'ont pas estampillé le passeport des agents d'Al-Qaïda pour camoufler leur itinéraire et empêcher toute détection par les gouvernements étrangers.

L’implication directe de Téhéran dans ce qui a été la plus grande et la plus meurtrière des attentats terroristes de l’histoire contemporaine, prouve encore une fois la nécessité d’une politique de fermeté contre le régime iranien, pour empêcher la répétition de tels drames.

Recommandés

Derniers infos et articles