728 x 90

Un petit groupe de résistants repousse l’assaut de l’Armée impériale à Tabriz

La victoire de 13 résistants contre 7000 hommes de la cavalerie

Satar Khan
Satar Khan

Le 7 juin 1908, la cavalerie de l’Armée impériale iranienne, forte de 7000 hommes, donne l’assaut qu’elle veut finale, contre un petit quartier de la ville de Tabriz, dans le nord-ouest de l’Iran, où se trouve regroupé un groupe de douze résistants dirigés par Satar Khan, le dirigeant de la Révolution constitutionnelle de 1906.

De peur des représailles des troupes fidèles à la monarchie, la population de ce quartier, l’Amirkhiz, avait dressé des drapeaux blancs en signe d’allégeance, sur les toits de leurs domiciles.

Alors que l’odeur de la poudre, les échanges de tirs et le bruit des galops des chevaux de la cavalerie avaient envahi le ciel de Tabriz, au-dessus de son cheval, Satar Khan, va d’une maison à l’autre pour inciter la population à surpasser sa peur, à la révolte et à la résistance. C’est ainsi que le quartier Amirkhiz résistera dix heures durant avec un noyau central de 13 résistants, contre la cavalerie monarchiste qui sera défaite par deux autres groupes de résistants venus en secours, qui l’ont prise ciseaux.

Cette victoire devenue une épopée de l’Histoire de l’Iran, exhortera d’abord les autres quartiers de Tabriz, puis les autres villes du pays à joindre le mouvement de résistance contre la dictature des Qajar, pour jeter les bases d’une nouvelle révolution qui détrônera le Roi Mohamed Ali Chah.

Recommandés

Derniers infos et articles