728 x 90

Prison centrale d’Ourmia (nord-ouest)

Plusieurs prisonniers politiques passés au tabac

Les prisonniers politiques de la prison centrale d’Ourmia qui ont été passés au tabac
Les prisonniers politiques de la prison centrale d’Ourmia qui ont été passés au tabac

Plusieurs prisonniers politiques ont été copieusement passés au tabac à la prison centrale d’Ourmia, dans la province de l’Azerbaïdjan occidental (nord-ouest de l’Iran), apprend-t-on d4une sources bien informée.

L’évènement a commencé par une dispute verbale entre l’un des prisonniers politiques, Hamid Rahimi, avec l’un des gardes qui finit par le traîner de force dans le bureau de l’officier de garde, où quatre gardiens le passe au tabac, avant de le transférer à une cellule individuelle, précise la même source.

Peu après, trois autres détenus politiques, Kamal Hassan Ramezan, Ahmad Tamouyi et Othman Mostafapour, qui s’inquiètent du sort de Rahimi, se rendent devant le bureau de l’officier de garde pour demander des nouvelles de leur codétenu. Les quatre gardiens qui s’y trouvaient ont également rué de coups Ahmad Tamouyi, avant plusieurs détenus de droit commun à la solde des gardiens s’attaquent, aux trois prisonniers politiques, à coup des instruments coupants.

Ensuite, un vieux détenu, Hassan Rastegar, est intervenu pour calmer l’ambiance. Il a aussi été passé au tabac par les gardiens de la prison.  

Ahmad Tamouyi a entamé une grève de la faim après cet incident, pour protester contre le comportement inhumain dont ont été victimes les quatre prisonniers politiques, dit toujours la même source.

 

Recommandés

Deniers infos et articles