728 x 90

16 août 1975

La première femme des Moudjahidine du peuple qui meurt sous la torture

"Nom ? moudjahidine du peuple ! "

Fatma Amini
Fatma Amini

Le 16 août 1975, Fatma Amini, est la première militante du mouvement des Moudjahidine du peuple qui meurt sous la torture dans les prisons de la dictature monarchiste.

Cette jeune femme commencera ses activités d’opposition au Chah en 1962 où elle fonde une association de femmes progressistes qui contredit le règne au gant de fer de Mohamed Reza Pahlavi.

Issue de l’Ecole normale, elle commence à enseigner dans les lycées de Téhéran et c’est là qu’elle fait la connaissance des idéaux des Moudjahidine du peuple, avant de rejoindre le mouvement qui se trouve alors en clandestinité pour contrecarrer les représailles de la police politique du Chah, la Savak.

Repérée par celle-ci, Fatma est arrêtée le 7 mars 1975, avant d’être soumise aussitôt aux pires sévices pour qu’elle dénonce les lieux de résidence des résistants qu’elle connaît.

La jeune enseignante à la silhouette frêle se transformera alors en une véritable héroïne, refusant même de révéler sa propre identité que la Savak ignore encore. Fatma résistera pendant plus de cinq mois à des sévices quotidiens intenables, avant de perdre la vie, la tête haute.

Il ne faudra alors pas longtemps pour que le nom de Fatma Amini circule de bouche à oreille dans toute la société iranienne qui fait de cette héroïne un symbole de lutte contre la tyrannie.

Un compte rendu d’une séance d’interrogatoire de Fatma découvert dans les locaux de la Savak après la chute de la monarchie en dit long sur la résistance dont elle a fait preuve :

" - Nom ?

- Je suis un membre des Moudjahidine !

- Nom du père ?

- Je suis la fille du peuple !

- Nom de la mère ?

- J’ai bien dit que j’étais la fille du peuple !

- Lieu de résidence ?

- Je répète que je suis une fille du peuple et j’habite au cœur de ce peuple ! "

Recommandés

Derniers infos et articles