728 x 90

Un prisonnier politique disparu depuis six mois

Arjang Davoudi
Arjang Davoudi

Un prisonnier politique exilé à la prison de Zabol, dans le sud-est de l’Iran, a disparu depuis six mois et la famille, les proches et ses anciens codétenus sont sans nouvelle de lui.

Arjang Davoudi, a été arrêté en 2003 devant l’Université de Téhéran, a été condamné par un tribunal à quinze ans de réclusion, 74 coups de fouet et cinq ans de privation des droits sociaux. Le principal acte d’accusation retenu contre ce militant politique est " d’avoir insulté le Guide suprême Ali Khamenei, ainsi que d’autres responsables du pouvoir en place ".

Pendant quatorze ans de prison, Davoudi a été malmené d’une prison à autre, de Téhéran à Ahwaz pour finir exilé dans la prison de Zabol.

Pendant toutes ces années, ce prisonnier politique a continué de contester les méthodes répressives de la République islamique et il a notamment mené à plusieurs reprises des grèves de la faim pour protester contre les conditions de détention de lui-même ou d’autres détenus politiques. Il a également envoyé à plusieurs reprises des messages de soutien aux Moudjahidine du peuple.

Ces contestations lui ont voulu d’être exiler à l’une des pires prisons du pays à Zabol, dans la province de Sistan-et-Baloutchistan (dans le sud-est de l’Iran).

Dans un dernier message envoyé par M. Davoudi depuis la prison de Zabol, celui-ci avait affirmé d’avoir entamer une grève de la faim pour réclamer " un peu d’air pur et une lueur de soleil ".

 

Recommandés

Deniers infos et articles