728 x 90

Iran – anniversaire du décès de l’ancien premier ministre :

Le régime interdit l’hommage à Mossadegh

Le mouvement nationaliste iranien dirigé par Mohammad Mossadegh dans les années 1950 s’est notamment distingué par la nationalisation du pétrole iranien, ainsi qu’une lutte pour la démocratie dans le pays.
Le mouvement nationaliste iranien dirigé par Mohammad Mossadegh dans les années 1950 s’est notamment distingué par la nationalisation du pétrole iranien, ainsi qu’une lutte pour la démocratie dans le pays.

Mardi 5 mars, les forces de sécurité ont bloqué l’accès au village d’Ahmadabad (province d’Alborz, dans le centre de l’Iran), dernier résidence du feu leader du mouvement nationaliste iranien des années 1950, Mohammad Mossadegh, en vue d’interdire toute commémoration à l’occasion de la date de son décès.

La police a arrêté un convoi de bus qui était en route vers le village pour une cérémonie de commémoration et l’a sommé de faire demi-tour.

Le mouvement nationaliste iranien dirigé par Mohammad Mossadegh dans les années 1950 s’est notamment distingué par la nationalisation du pétrole iranien qui était alors sous l’emprise de la toute-puissante Anglo-Iranian Oil Company (AIOC), devenue alors propriété de l'Amirauté britannique, ainsi qu’une lutte pour la démocratie dans le pays et contre la corruption de la Cour impériale des Pahlavi. Dans cette lutte menée par la voie parlementaire par Mossadegh, le clergé a été l’allié privilégié du Chah qui n’appréciait guère la marche du pays vers un État de droit.

Ce clergé dirigé à l’époque par l’Ayatollah Abolghassem Kachani, a joué une part considérable dans le coup d’État du 19 août 1953 contre Mohammad Mossadegh, devenu premier ministre depuis deux ans.

Plus tard, après son arrivée au pouvoir, l’Ayatollah Rouhollah Khomeiny, a fustigé le dirigeant nationaliste, se réjouissant du fait qu’il ait été déchu par un coup d’État. "Il a reçu une gifle, sinon ce serait l’Islam qui aurait reçu une gifle", a dit Khomeiny, dans la rhétorique duquel "l’Islam" signifie le mouvement intégriste dirigé par le clergé.

Recommandés

Derniers infos et articles