728 x 90

Le régime iranien furieux de l’efficacité de l'OMPI sur les médias sociaux

internet - ompi
internet - ompi

A Ispahan, le chef de la FATA, unité des pasdaran qui contrôle Internet, s'est plaint du rôle de l'Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI) sur Internet. Il réagissait aux activités de l’OMPi pour dénoncer l’inaction du régime face aux récentes inondations qui ont causé des dégâts considérables en Iran.

« La plupart des informations sur les récentes inondations ont été publiées par l'OMPI sur Internet », a déclaré le responsable. « La cyberguerre est en première ligne des guerres d'aujourd'hui... La plupart des informations sur les récentes inondations ont été publiées sur les médias sociaux par ce groupe... »

Par ailleurs, le ministère du Renseignement et de la Sécurité du régime (VEVAK) a annoncé la tenue d'un événement dans la ville de Machhad, dans le nord-est de l'Iran, pour évaluer le « rôle explicite et déguisé » de l'OMPI sur les médias sociaux.

Kan'ani Moghadam, ancien haut responsable des pasdaran et chef d'une faction du régime, a également fait part de ses préoccupations quant à l'influence croissante de l'OMPI sur Internet. « Ils ont infiltré notre appareil à l'intérieur du pays, devenant de plus en plus capables de recueillir des informations », a-t-il dit. « L'OMPI, (comme en témoigne sa révélation du programme nucléaire de Téhéran) surveille toutes nos activités. »

Ces préoccupations ont également été exprimées au Majlis (Parlement) du régime. « Environ 15 % des dissidents et des membres de l'OMPI à l'intérieur du pays sont actifs sur les médias sociaux. Ils diffusent des informations désolantes sur la Révolution et l'Etat afin d’influencer l'opinion publique », a déclaré dimanche un membre du Majlis.

Recommandés

Derniers infos et articles